Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








CR CDEN du 15 février 2018

le 15 février 2018


- Les syndicats et la FCPE quittent les séances du CTSD et du CDEN en refusant de voter cette carte scolaire.
- Les membres du CDEN qui sont restés rejettent par vote la carte scolaire.
- Le département doit recevoir 5 postes de l’enveloppe ruralité.

CDEN 15 février 2018

 

Lors du CTSD reconvoqué jeudi 15 février à 9h30, le DASEN a annoncé la réduction à -10 (au lieu de -11) de la ponction d’emplois 1er degré sur le département.

Le Sgen-CFDT lui a dit que ce n’était pas du tout l’annonce qu’il attendait puisque le Ministre Blanquer avait assuré la veille Madame la députée Dubié que tout département ayant signé un plan rural devait bénéficier d’une dotation supplémentaire de 5 postes.

 

Le Sgen-CFDT a donc provoqué une suspension de séance à l’issue de laquelle l’ensemble des syndicats lui a déclaré :

· ne pas pouvoir travailler dans ces conditions

· condamner l’opacité des règles d’attribution de ces postes ruraux

· refuser le vote demandé.

 

Informations données au CTSD par le DASEN :

· il prévoit un arrêté de carte scolaire après le CDEN et un arrêté complémentaire si d’autres postes sont accordés

· il prévoit d’utiliser ce poste supplémentaire en revenant sur la fermeture de l’école primaire des Pays de Trie

· il annonce le retrait du projet de fusion des écoles d’Arrens Marsous.

 

Les 4 syndicats se sont réunis pour rédiger un vœu qui sera soumis au vote des membres du CDEN du jeudi 15 février 15h.

 

CR CDEN 15 février 2018

 

La présidence était assurée par Mme la Préfète.

La séance s’ouvre sur la lecture des déclarations liminaires :

· association des maires du département qui condamne cette carte scolaire

· FCPE qui condamne cette carte scolaire et qui apporte son soutien à la manifestation CGT contre la semaine de 4 jours devant la Préfecture.

 

Ensuite, au nom des 4 syndicats le Sgen-CFDT a fait lecture du vœu suivant :

 

Conformément à l’article 9 de notre RI et suite au CTSD de ce matin, les organisations syndicales Sgen-CFDT, FSU-Snuipp, SE-Unsa et CGT Education, ont décidé de proposer au vote de ce CDEN un vœu résumant notre analyse de cette carte scolaire 1er degré.

 

Madame la Préfète et Monsieur le Directeur Académique.

 

Nous constatons que notre département est signataire d’un contrat départemental de ruralité signé le 1er décembre 2017.

 

Nous constatons que le budget de l’Education Nationale a prévu deux budgets annexes dont un de 100 postes pour les écoles rurales.

 

Le Ministre de l’Education Nationale a confirmé par écrit à un parlementaire des Hautes Pyrénées qu’un contrat départemental de ruralité donne droit à l’octroi de 5 postes à ce titre, ce qui est le cas pour notre département.

 

Nous apprenons qu’un département de l’académie a obtenu le 13 février une enveloppe de 5 postes supplémentaires, annonce faite au DASEN concerné par la Députée de la majorité présidentielle, alors même que ce département n’est pas signataire d’un contrat départemental pour la ruralité.

 

Annonce a été faite ce matin par le DASEN que notre ponction serait réduite à -10 au lieu de -11. Pourquoi -1 et non -5 ? Dans quel cadre ? Quelle consultation des instances légales pour cette nouvelle répartition non définitive ? L’impression que tout se passe dans les couloirs du Ministère ou du Parlement est pour nous très gênante.

 

Nous dénonçons donc l’opacité générale et les dysfonctionnements qui caractérisent le déroulement de cette carte scolaire.

 

Pour nous cette carte scolaire ne peut être examinée aujourd’hui après ces annonces et dans ces conditions, avec des bases de discussion qui évoluent tous les jours et sans concertation.

 

- Nous condamnons donc les méthodes utilisées pour cette carte scolaire au niveau national, académique et départemental.

- Nous exigeons l’attribution rapide des 5 postes « ruralité » pour notre département, comme l’écrit le Ministre Blanquer à notre Députée.

- Et dans le cadre de ce CDEN, nous nous prononçons aujourd’hui contre toutes les suppressions de postes et de classes dans notre département.

 

Nous vous demandons de faire voter maintenant ce vœu par le CDEN.

 

Vote sur le vœu : POUR à l’unanimité.

 

Les syndicats et la FCPE ont quitté la séance à l’issue de ce vote.

Une conférence de presse s’est tenue à la sortie de ce CDEN.

Pour ce qui est de la carte scolaire, le DASEN, après avoir fait voter les membres restants sur ses propositions (voir CR du CTSD en haut de l’article) : CONTRE 9, ABST 5, POUR 1, prendra l’arrêté rapidement pour permettre l’ouverture du mouvement dans les temps. Si nous obtenons des postes supplémentaires, un nouvel arrêté sera publié.

Le deuxième point de l’ordre du jour comportait un vote pour avis sur les demandes de dérogation pour un passage à 4 jours. Nous demanderons le compte-rendu aux services.