Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








LOI D’ORIENTATION : REACTIONS DES COLLEGUES...

le 18 octobre 2012


Suite aux propositions Peillon pour les PE, des collègues écrivent au Sgen-CFDT 65 pour réagir....

 -Je suis scandalisée par l’attitude du gouvernement qui de façon hypocrite finit par démolir notre profession d’enseignant . Pour lui il faut travailler plus pour gagner moins . Quand je pense à leurs prises de positions avant les élections . A l’époque on soutenait mordicus que les enseignants étaient sous payés . Maintenant il faut faire preuve de compréhension : c’est la crise ! que l’on a pourtant niée sans vergogne ! On se fiche vraiment de nous !

 De plus on nous a expliqué que les enfants étaient trop fatigués ! C’est vrai qu’avec ce nouveau rythme les enfants le seront nettement moins ! De qui se moque -t-on ! Les enfants seront encore plus à l’école ! Et devront se lever un jour de plus ! Les seuls qui seront vraiment soulagés, ce sont les parents qui ne veulent plus vraiment s’occuper de l’éducation de leurs enfants. Ceux-ci seront dans l’établissement scolaire de 7h30à 18h30 plus le mercredi ! Bravo pour cette refondation de l’école ! 

- bonjour à tous, petit salut de la Réunion au passage, et merci de me tenir informée des actualités liées à notre profession

j’attendais ce projet de loi car l’annonce du président me laissait plus que suspicieuse...je sentais bien que l’aide aux devoirs serait pour nous...
du coup, partant du constat que le temps de classe est trop lourd et fatigant pour les élèves, on leur supprime 30 minutes de classe par jour....pour rajouter 3 heures le mercredi matin ? quelque chose m’échappe
ensuite, faire faire les devoirs à 25 élèves d’un coup en 30 minutes me semble une mission bien compliquée...je pense que l’inégalité restera, dans l’accès à la connaissance, l’enseignant ne pourra pas rester davantage avec les élèves en difficulté s’il DOIT aider TOUS ses élèves à faire leurs devoirs (y compris ceux qui les faisaient sans difficultés à la maison). Attention, cela ne signifie pas que je réclame de rallonger ce temps ! je le trouve juste...aberrant

le temps des devoirs, pour moi, n’était pas nécessairement lié à l’enseignant, il relevait du travail personnel de l’enfant, seul, avec ses parents, avec un animateur... désormais c’est une fois de plus l’enseignant qui aura le regard sur ce temps...

Le temps de cantine, quant à lui, devrait impérativement être limité à 1h30 car toutes les écoles où j’ai pu enseigner, et qui avait un temps de récréation supérieur ( avec reprise à 14h au lieu de 13h30), récupèrent leurs élèves excédés et agités après deux heures de pause méridienne. C’est bien trop long et cela rallonge encore la journée d’école si épuisante pour les élèves (et les enseignants, quand même un peu...)

L’école n’est pas une garderie...et il serait temps de communiquer autour du rôle des parents, de leur mission et leurs DEVOIRS en tant que responsables d’enfants (et non de communiquer uniquement autour de leurs droits)
L’école est victime d’un système, d’un budget, d’une économie, qui fait qu’elle ne peut plus jouer son rôle de transmission des savoirs...le rôle d’éducateur prend une part trop importante dans notre métier... et je crois bien que cette demi heure supplémentaire de devoirs rentrera dans ce cadre

voilà mon avis ! en espérant que vous ayez d’autres réponses, nombreuses

portez vous bien !
M........

-Au final une réforme qui n’en est pas une car elle ne peut tout simplement pas être financée :

pas de réduction du temps scolaire-au contraire- puisque 25h pour les élèves (aide aux devoirs en classe entière -n’importe quoi !- :ça a déjà été fait et supprimé non ???).

Quid des maternelles ?Devoirs aussi ?

Les enfants qui restent en garderie jusqu’à 18h 15 (petite commune donc 3 legos et 2 puzzles pour les occuper...)feront une demi-heure supplémentaire...

En fait on contente certains parents (ceux qui ont la chance de travailler ) en prenant "gratuitement "en charge les enfants le mercredi matin et en supprimant les devoirs à la maison (mais je croyais qu’ils étaient interdits ???).

Au final un temps de travail alourdi pour les élèves et les enseignants soit exactement le contraire de l’objectif initial !

Bref une belle déception....

V..........................

 

-Personnellement je suis absolument contre le fait de travailler le mercredi pour plusieurs raisons :
1) les frais supplémentaires de déplacement
2) la fatigue : des enseignants et surtout des enfants !!! Je suis maman de 2 petites filles en maternelle aussi et je constate qu’elles sont fatiguées par leurs journées d’école et qu’elles ont vraiment besoin d’une coupure en milieu de semaine pour recharger les batteries. Je n’imagine pas vraiment 5 matins de suite à se lever tôt... enfin si, j’imagine que les enfants seront d’autant plus sujets aux virus et autres maladies, et nous aussi ! Ce ne sont pas 30 min en moins par jour qui vont changer les choses !
3) allons-nous devoir attendre les vacances scolaires ou encore payer de notre poche une absence non accordée pour prendre rdv chez un médecin spécialisé par exemple qui se trouve souvent à 1h ou 1h30 de chez nous car il n’est pas garanti que tous les enseignants puissent obtenir des rdv le mercredi après-midi seulement, et encore, si les médecins consultent ce jour-là !
4) mon mari travaille dans le tourisme donc il a pour jours de congés mardi et mercredi. Quand allons-nous nous voir ? Et mes filles profiter de leur papa ?

Il y a beaucoup de personnel là-dedans mais les discussions quotidiennes sur le sujet au sein de l’école me font penser que ce ne sont plus des remarques si personnelles que ça...

De plus, un point qui me fait bondir, c’est le sujet des devoirs :
* qu’allons-nous faire concrètement durant cette 1/2h en classe entière à la suite de notre journée ? Pensez-vous que les enfants de CP voudront relire une deuxième fois dans les mêmes conditions la lecture découverte en classe une heure plus tôt ? C’est un peu les prendre pour des imbéciles, non ?
* Et les parents à qui on enlève leur rôle ? pour moi les devoirs sont plutôt une façon d’impliquer les parents dans le suivi du travail de leur enfant, de les responsabiliser aussi. C’est un échange précieux entre l’enfant et son parent à qui il montre ce qu’il a appris dans la journée, en relation duelle !
* Cela signifie-t-il que les enfants n’auront plus de cartables car ils n’auront aucun livre ni cahier à ouvrir à la maison ? Que les parents découvriront nos apprentissages toutes les 3 semaines quand ils auront les cahiers à visualiser pendant le we ?

Il serait plus judicieux de cadrer réellement et concrètement le travail donné, de faire appliquer la loi, quoi !
Et que va-ton faire des élèves de maternelle pendant ce temps ? (j’ai une classe de GS/CP : je "fais faire les devoirs" aux CP pendant que les GS croisent les bras, jouent, font leurs devoirs ou travaillent une 1/2h supplémentaire ???)

Messieurs les politiciens, arrêtez de nous prendre pour des imbéciles et de vous sentir absolument obligés de laisser votre nom derrière une énième réforme de l’éducation sans JAMAIS consulter réellement les principaux intéressés : les enseignants, les enfants et les parents ! C’est ridicule ! Préoccupez-vous d’abord des réels problèmes dont on entend tous toujours parler ! (les effectifs, la carte scolaire, les frais de déplacement, la formation des enseignants, les salaires !!!!!!!!!....)

 

-Je ne suis qu’en début de carrière mais je ne comprends pas vraiment l’intérêt de cumuler la journée de classe, bien que réduite, avec la demi-heure d’aide aux devoirs. Pour les enfants qui ont réellement besoin d’aide concernant les devoirs, je trouve qu’une pause récréative voir goûter est essentielle... Sinon, je ne vois pas où est l’allègement. Concernant l’aide aux devoirs, est-ce qu’on pourra faire de la méthodologie pour faire les devoirs, ce serait le plus intéressant, pour des élèves relativement grands, ils peuvent faire leurs devoirs seuls si on respecte la règle, ne pas donner de devoirs écrits... Personnellement, j’en fait déjà dans ma classe : comment fait-on pour apprendre une leçon ?, comment fait-on pour mémoriser un texte, les tables de multiplication, sans écrire...

Ensuite, concernant les devoirs "écrits" interdits depuis fort longtemps, il va falloir une grande vague d’informations pour les parents et enseignants pour faire évoluer la culture "devoirs"... En voulant respecter la règle, j’ai parfois l’impression d’être une oiseau rare quand je donne que des devoirs "oraux"...

 

Bon courage.

 

V.......................

-Bonjour,

 ma réflexion serait la suivante :

il semblalit que le problème résidait dans la lourdeur des journées des petits français : en quoi une demi heure de moins par jour changera t-il quelque chose ?

La journée d’école n’est pas repensée, c’est encore de la réformette de bouts de ficelle, il aurait fallu effectivement pouvoir proposer des activités sportives de qualité l’après-midi comme dans d’autres pays, du théâtre, où les enfants s’épanouissent autrement, mais il est sûr que pour une réforme quelque peu ambitieuse il faut investir des moyens et c’est la crise semble-t-il.

Où est la solution apportée aux problèmes de violence au sein des établissements !!!!Comment restaurer l’autorité que nous perdons tous les jours un peu plus !!!!

 

Nous sommes encore bien loin du compte !!

 

Je suis volontairement pessimiste là mais ça fait du bien !!

 

Cordialement,

S ........................

 

-Bonjour

 D’un point de vu pratique, après la fin de la classe (de 5h) par jour, il faudra bien accorder 10 min aux élèves pour souffler un peu avant de rattaquer les devoirs. Donc sur les 30min d’aide aux devoirs, il restera 20 min effectif (à moins qu’on supprime la récrée de l’après midi !). J’ai déjà des collègues qui me disent qu’en fait ils feront classe en intégrant les 30 min sans faire de devoirs.

 

Ensuite, faire croire aux parents que de garder la totalité de la classe peut permettre de faire de l’aide aux devoirs, c’est se foutre d’eux. Sachant que la loi nous interdit de donner des devoirs écrits (à la maison),comment apporter une aide individualisée et dans quelles conditions aux milieux de ceux qui savent et qui vont vite s’emmer...

 

Par ailleurs, quel intéret y aura-t-il pour les bons élèves qui font leurs devoirs en 10 min de rester 30 min en classe ?

 

Quand sortirons nous de ces logiques comptables où il faut rendre des heures sans que cela coûte, pour ce demander (avec les enseignants) enfin à quoi peuvent être utiles ces heures dégagées ?

 

Dernière petite remarque qui montre à quel point "la réduction des heures de classe pour les élèves" est un foutage de gueule. Les calculs de nos chères têtes bien pensantes des cabinets ministériels ont peut-être du sens quand on réduit son champ de vision à la journée. Maintenant, ramenons ça à la semaine :

Aujourd’hui les élèves font des semaines de 24h pour la majorité (+ 2h pour ceux qui sont en aide personnalisée)

Demain la semaine sera pour eux de 23h de classe + 2h de devoirs en classe soit 25h par semaine POUR TOUS.

 

Bon, je m’arrête là parce que je vais devenir vulgaire !

P.

 

C...........


- Avis très défavorable à un projet qui ne prend pas en compte :

1)le véritable problème des rythmes scolaires des enfants : fatigabilité, longueur de la journée, allégement des programmes ,densité des apprentissages , enseignement personnalisé ...

2) La qualité et pression du travail des enseignants , en faisant fi des nécessités liées au travail personnel ( prépas, corrections,recherches ...) travail collectif en équipe, suivi des élèves (équipes éducs PPRE, ...) formation continue etc....

 Très grosse déception:ce projet est une bouffonnade , une action "rustine" fabriquée avec des mesures expéditives sur une question essentielle qui sera encore une fois vite bouclée pour satisfaire à une médiatisation populaire.

Le refus doit être la position générale et unitaire des syndicats si toutefois ils sont encore écoutés.

Bien cordialement C...........

 

 

-J’étais sûre que l’aide aux devoirs nous reviendrait ! Revoilà les études dirigées de Bayrou en pire me semble-t-il ! Ces dernières devaient porter sur la méthodologie, le "apprendre à apprendre", notions pouvant être travaillées au niveau d’un groupe classe. Là, l’annonce est différente : "Plus de devoirs à la maison ! " C’est un leurre de penser que cela suffira à réduire les inégalités sociales ! L’enseignant face à sa classe de 25 élèves disposera d’une minute à consacrer à chaque élève !!! Comment , dans une classe de CP , contrôler la lecture , la mémorisation de mots, faire réciter la poésie etc... Encore une belle hypocrisie ! Il faut se donner les moyens en accompagnant ce dispositif de personnels supplémentaires, (pourquoi pas dans le cadre d’emplois d’avenir), pour permettre la prise en charge des élèves au sein de groupes à effectif allégé.

On supprime l’aide personnalisée, nous sommes favorables à cette décision. Mais le gouvernement n’est-il pas en train d’oublier nos élèves en difficultés ? L’aide doit pouvoir être organisée sur le temps de classe, mais de quelle manière ? Pourquoi les RASED ne sont-ils même plus mentionnés ? Les a-t-on définitivement enterrés ? 

 

Ensuite, on pourrait poursuivre avec des questionnements : Après la demi-heure d’aide aux devoirs en classe y aura-t-il encore des études surveillées organisées par les collectivités locales ? Il va bien falloir occuper les enfants jusqu’à 18h30 . Ne parlons pas de l’inquiétude des mairies ... Pour le coup, les inégalités risquent d’être accrues suivant les territoires !

Pour toutes les familles qui prendront à la lettre le "plus de devoirs à la maison" ne risque-t-on pas d’aboutir à un désengagement total des parents ?

 

Après tout à fait d’accord avec les points soulignés dans l’info !

M.......

 

-Bonjour,

 

Réaction un peu à chaud :

Le ministre a réagi dimanche soir sur France inter en expliquant doctement aux journalistes que le gouvernement n’était pas en capacité d’augmenter les salaires des enseignants mais que ceux-ci pouvaient s’estimer contents, car contrairement aux autres pays européens, ils ne verraient pas leur traitement diminuer. Du reste, il a rendu hommage à la profession en expliquant que les PE allaient travailler plus pour gagner pareil ! (http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=474335 : 25ème minutes)

 

Enfin, après avoir beaucoup réfléchi sur les rythmes scolaires, je reste de plus en plus convaincue que, avant de parler rythmes scolaires des enfants, il faudrait au préalable parler rythmes de travail des familles car l’un n’ira pas sans l’autre. Quoiqu’on mette en place, si le gamin de 4 ans doit arriver à l’école à 7h30 et en repartir à 18h, sa fatigue restera la même !

 

Quant à la position du ministre de faire peser sur les enseignants plutôt que sur les collectivités territoriales la charge supplémentaire liée à la réforme de rythmes scolaires, elle ne fait que s’inscrire dans la logique européenne de réduction des déficits publics. Je rappelle que le TSCG doublée de la loi organique sur les finances publiques stigmatise outrageusement les collectivités territoriales (pas que du reste). Donc n’alourdissons pas la barque déjà bien pleine des élus municipaux !

 

Et comme sous un gouvernement de gauche, il est d’habitude que les enseignants restent sagement à la maison, pourquoi se priver !! caressons-les dans le sens du poils, cela devrait amplement suffire après 5 longues années de mépris présidentiel et gouvernemental !!

A +

S

 

-bonjour,

 

je viens de lire votre message sur le projet du gouvernement et je suis dégoûtée ... mais pas surprise ! Nous avions déjà fait le calcul avec les collègues au sein de l’école.

 

Ce que "droite" ne peut, "gauche" le fait. 

 

Plus sérieusement, alors que le ministre veut "alléger" la semaine pour les élèves, en fait il augmente le temps de travail d’une heure par semaine. On pourra toujours dire que c’est pour faire les devoirs mais concrètement ils resteront en classe 1h de plus et feront les devoirs ou l’histoire ou la géo. On a déjà connu ça par le passé.

 

En fait, c’est une sorte de retour en arrière (pas si vieux), où tous les élèves travaillaient 26h et étaient libérés 1 mercredi/3 pour les animations péda. On ne peut pas appeler cela "une refondation", une réformette tout au plus qui ne réduira en rien l’échec scolaire. Il faut voir les propositions sur les programmes, le LPC, le socle.

 

En tout cas, pour cette partie qui concerne les rythmes scolaires (on ne plus parler de rythme de l’enfant) on ne peut pas l’accepter en l’état. Financièrement parlant, alors que le point d’indice est gelé depuis 2010, que nos cotisations ont augmenté, nous n’allons pas subir une nouvelle perte de salaire. Il nous faut absolument une compensation.

 

Dans beaucoup d’endroits, les difficultés se cumulent. La "coupure" du mercredi (si elle est néfaste pour les élèves) permet aux enseignants de "souffler" dans des classes parfois difficiles avec des intégrations par exemple d’enfants d’ITEP ou autres. 

Toutes ces réflexions vous sont envoyées "à chaud". J’aimerais pouvoir en discuter avec des collègues. Ne pourriez-vous pas soit comme vous l’aviez fait pour AFFELNET constituer une liste de diffusion ou organiser des réunions, faire en sorte que l’on puisse voir entre collègues (on a peu de moyens de se rencontrer actuellement) ?

 

Un seul point positif : la suppression de l’aide personnalisée. Qu’en est-il des RASED ?

 

Cordialement

L........

-Une semaine encore plus lourde, aucun allègement de la journée ...
Et l’école maternelle dans tout çà ???
L’aide aux devoirs ? Comment ? La semaine d’un enfant de deux et trois ans va être sacrément alourdie . On met tout le monde dans le même panier de la TPS au Cm2 .
J’ai comme l’impression que le ministre tente une énième " grande réforme" qui n’aboutira à rien de plus que ce que l’on a aujourd’hui . Des journées longues, des semaines encore plus longues des leçons à apprendre tous les soirs ( avant au moins on soufflait le mardi soir) et c’est toujours sur le 1er degré que cela repose . L’école maternelle au même rythme que le primaire et on avance ...
Et les élèves en difficulté dans tout çà ? Ceux pour qui une journée allégée serait le plus bénéfique ? On les a cinq heures par jour plus une heure d’aide aux devoirs ( en classe entière ...super) plus trois heures le mercredi . Je doute de l’effet produit .
C’est le toujours plus pour gagner de moins en moins ( salaires, conditions de travail...)
Je ne veux même pas penser au travail de direction en plus ...
Ma première réaction à chaud : un ras le bol général de tout . Encore une fois , on se sent bafoué et c’est d’autant plus attristant que cela vienne d’un gouvernement .... de gauche
Cordialement
V

 

-Bonjour,

Je viens de lire ça ce matin dans le café pédagogique ci-joint........ Que se passe-t-il donc qui m’a échappé ?

Le gentil gouvernement se payerait-il notre tête ?

J.