Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








PROJET D’ECOLE OUT...

le 3 octobre 2012


- De source syndicale, on fait savoir que le ministre informera rapidement les Recteurs et DASEN que les équipes d’école ne devront ajouter qu’un simple avenant au projet d’école existant et non plus élaborer un nouveau projet complet pour la période 2012-2015…

En soi c’est une bonne chose, puisque le contenu de la nouvelle loi d’orientation pour l’école qui va être votée dans les prochains mois n’est pas encore connu… Demander aux équipes d’élaborer un projet d’école pour trois ans sans connaître les textes qui vont la régir était d’une réelle incohérence. 

Cette situation paradoxale était connue de tous, cependant il a fallu attendre plus d’un mois après la rentrée scolaire pour obtenir une réponse ministérielle.. !

Dans tous les cas, nous attendons le cadrage de la circulaire promise.

 En attendant, nous nous posons un certain nombre de questions sans réponse pour le moment :

- L’aspect très étonnant pour un ministère d’improviser sur ce sujet alors que le dossier était connu de tous.

 

- Vue l’annonce ministérielle tardive, les équipes d’école de tous les départements concernés cette année ont déjà passé des heures à l’élaboration du projet d’école (6 heures de journée de pré-rentrée et 6 heures d’animation pédagogique – faites ou encore à faire). Ces heures ne peuvent passer à la trappe !! Elles doivent être comptabilisées dans les 108 heures.

 

- Après avoir demandé aux équipes d’élaborer un nouveau projet d’école, on va leur demander d’écrire un avenant… Même si l’exigence est beaucoup plus légère, c’est encore du temps nécessaire pour son élaboration.

 

La nouvelle loi d’orientation ne va-t-elle pas engendrer l’exigence d’un nouveau projet d’école ? Après avoir fait un nouveau projet d’école, un avenant, devrons-nous refaire un nouveau projet d’école d’ici la fin de l’année ?

 

Les collègues ont un sentiment de rancœur, d’incompréhension selon la somme de travail déjà accompli…

Une réaction mail parmi d’autres arrivées sur la boite mail du Sgen-CFDT 65…

 

 

…..effectivement beaucoup de temps passé à la rédaction !!! Pour moi, bien au-delà des 12h ! Il me reste à photocopier et le projet partira en l’état. Hors de question de rédiger pour cette année un avenant ou autre projet qui pourrait être demandé plus tard !!!! Le projet d’école, c’est une feuille de route. Notre route est tracée, peu importe la forme ! Concernant les heures passées le fait de les décompter des 108 heures me paraît une évidence !

 

Je suis assez furieuse et déçue de voir la façon dont se passent les choses. C’est encore un manque de considération et de respect de notre travail ! L’administration aurait peut-être pu anticiper en se donnant du temps. J’ai d’ailleurs trouvé assez drôle lorsque le 19 septembre en réunion direction une collègue a demandé s’il ne serait pas judicieux d’attendre les nouvelles directives, le DASEN a répondu : "On va y réfléchir, c’est une bonne idée..." Ca m’a paru bizarre et depuis : silence radio !...

 
 

 

…dans le 82

…Revenant du sport, je découvre vos mails. Pour info, dans le 82 les nouveaux projet d’école devaient être validées avant les grandes vacances. Dans notre école, nous avons même commencé en conseil des maîtres la semaine dernière à travailler sur la réalisation d’une des actions. Inspection d’un collègue oblige.

 

Communiqué de la fédération des Sgen-CFDT

ABANDON DES PROJETS D’ECOLE :
une décision qui soulève plusieurs questions...


Le Sgen-CFDT a interpellé le cabinet du ministre à propos des « projets d’école ». Celui-ci a confirmé que les « projets d’école » ne seront plus exigés dans les programmes des équipes pédagogiques. Un simple avenant suffira, dans l’attente des implications de la future loi d’orientation .

Cette décision, déjà bien tardive, soulève pour le Sgen-CFDT un certain nombre de questions : quid des projets d’écoles déjà réalisés ? faudra-t-il en rédiger de nouveaux l’année prochaine ? Comment cette décision s’articule-t-elle avec les projets déjà existants ?...

Sur tous ces points, le Sgen-CFDT souhaite une approche souple et respectueuse des réalités du terrain .

Le Sgen-CFDT demande aussi qu’il soit explicitement notifié aux DASEN que les temps de travail consacrés au projet d’école depuis la rentrée doivent être intégralement comptés dans les heures effectuées.