Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








CR DU CDEN DU 13 FEVRIER 2012

le 13 février 2012


Les décisions et les interrogations à l’issue de ce CDEN
- le CR en lecture directe et en PDF
- la déclaration du Sgen en PDF
- la motion en PDF

Compte-rendu du CDEN du 13 février 2012

 

Le Préfet, le Conseil général, l’IA, la chef de la DOS, les représentants des maires, du Conseil Régional, des associations, la FC et les syndicats.

 

Les déclarations préalables ont toutes dénoncé la carte scolaire, le calendrier au pas de charge. Ont pris la parole : FSU, Unsa, Sgen-CFDT (voir la déclaration en PJ), association des Maires du département, Conseil régional.

 A l’issue de ce CDEN, des décisions de l’IA ne sont toujours pas définitivement arrêtées. Il signera les arrêtés de fermetures et ouvertures définitifs fin février.

 Les syndicats ont repris toutes les défenses poste par poste avec des actualisations et des apports de la FCPE.

 

OUVERTURES

Confirmations des 5 ouvertures

BAGNERES CLAIR VALLON MAT

TARBES F. MISTRAL MAT

TARBES V. HUGO ELEM

RPI SIRADAN/SALECHAN ELEM

UGLAS

Les syndicats ont rappelé leur demande d’ouvertures ou d’attention particulière sur l’évolution des effectifs à CAPVERN ELEM , TARBES J.VERNE, TARBES PREVERT, TARBES J. MACE, BORDERES.

 

FERMETURES CLASSES.

L’IA maintient les 17 fermetures administratives.

Cependant, devant les défenses de postes, l’IA a redit qu’il fermerait, mais qu’il serait attentif aux évolutions d’effectifs jusqu’au 2 septembre. Sur plusieurs dossiers, il a indiqué qu’il pourrait aller jusqu’à une ouverture à titre provisoire à la rentrée selon les moyens qui seront disponibles.

 

Les écoles qui pourraient bénéficier de cette attention :

CLARENS, si avancée du projet RPI CLARENS, UGLAS et PINAS.

LOURES-BAROUSSE/IZAOURT, si effectifs annoncés sont présents à la rentrée.

BARBAZAN DEBAT, si effectifs annoncés sont présents à la rentrée.

MADIRAN, si effectifs annoncés sont présents à la rentrée.

Les écoles pour lesquelles nous avons fait une demande de maintien de la décharge.

IBOS maternelle

TARBES J. MOULIN

TRIE/BAISE

Les autres écoles avec fermeture d’une classe

OURSBELILLE

TARBES T. GAUTIER

BAGNERES GRASSET mat. direction

BAGNERES GRASSET mat. Adjoint

LOURDES LAPACCA élém

RPI PIERREFITTE-SOULOM : fermeture sur PIERREFITTE élém.

RPI BEAUCENS-VILLELONGUE : fermeture sur VILLELONGUE

CAMPAN BOURG : fermeture du poste élémentaire.

RPI CAIXON-LARREULE-NOUILHAN : lieu de fermeture toujours non précisé.

RABASTENS : fermeture du poste adjoint OC.

 

Téléphoner au syndicat pour avoir le CR précis de ce qui s’est dit sur chaque poste.

 

DES POINTS SOULEVES

· BAGNERES : Le maire veut 3 maternelles de 3 classes. Pour l’élémentaire, l’IA pense qu’à terme il faut une recomposition du tissu scolaire, une fusion sur Carnot et la mise en place d’une sectorisation.

· OURSBELILLE : les syndicats ont réfuté les argument de la Mairie pour expliquer la chute d’effectifs et rétabli le point de vue de l’équipe enseignante. L’IA a entendu.

· GALAN : la fusion entre les écoles élémentaires et maternelles est actée par la mairie et le conseil d’école. Un 1/4 de décharge de direction devra être créé pour cette nouvelle école primaire.

· CAMPAN : Le RPI sera abrogé. L’école CAMPAN BOURG devient primaire. L’école CAMPAN STE MARIE est élémentaire.

· ESQUIEZE-SERE : Fusion entre école mat(1cl) et élémentaire (2 cl) en école primaire.

· ECOLES BILINGUES OC. Le Sgen-CFDT a demandé à l’IA de préciser quelle organisation pédagogique il envisageait après fermeture du poste OC de RABASTENS afin de conserver un enseignement bilingue de qualité sans pénaliser les élèves unilingue. L’IA a présenté pour l’enseignement de l’OC son bilan et son projet.

Pour l’IA, l’OC est surdoté de 3 emplois. Pour lui, les écoles bilingues doivent fonctionner en SECTIONS et non en CLASSES bilingues. Pour lui, seules les écoles de LUZ ELEM, TARBES H. DUPARC et TARBES J. MOULIN fonctionnent en sections.

Pour les autres écoles :

SARRANCOLIN : l’IA souhaite un passage à 3 classes + 1 enseignant surnuméraire pour l’OC. Conclusion : perte de la décharge de direction.

LUZ ELEM : idem.

Ce dispositif permettrait à l’IA de récupérer 0.5 de décharge. Sa décision n’est pas prise. Les syndicats ont contesté ce comptage qui méprise la réalité pédagogique et la charge de travail des directeurs.

 

Le point sur les sections bilingues.

Sur le 65, il y a 10 groupes bilingues OC. Pour l’IA, 1 groupe = 2 jours d’enseignement OC = besoin de 5 postes.

Le point sur les enseignants OC

26 enseignants formés : 15 de niveau 2 (8 sur poste, 1 itinérant, et 6 "dormants") et 11 de niveau 1.

Le point sur l’initiation

5 intervenantes budgétisées par le Conseil général qui interviennent en maternelle (30 minutes) et en élémentaire (1h)

1 poste d’itinérant Education nationale : couvre 12 écoles (4 maternelles et 8 élémentaires).

 

CHAQUE PROPOSITION DE FERMETURE A FAIT L’OBJET D’UN VOTE : 20/20 en contre.

 

FERMETURES POSTES HORS LA CLASSE.

Changements

- il propose la suppression de 0.5 modulateur au lieu de 1 (J. Vallée et S. Pelletier). Il garde donc le potentiel PEMF. Raison : l’an prochain, le département aura entre 10 et 15 PE stagiaires et les besoins de formation seront importants.

- Il propose la suppression d’un poste de brigade formation continue ce qui ramènera le nombre de titulaires mobiles disponibles au 1er septembre 2012 à 73.

 

Bilan des 13 propositions au 13.02.2012

 

RASED psy

-1

RASED E

-4.5

RASED G

-1

DIRECTION ETAB SPE

-1

ITINERANT LANGUE

-0.5

DECHARGE DIRECTION

-0.5

DECHARGE PEMF

-0.5

BRIGADE ASH

-3

BRIGADE FC

-1

 

RASED : Le -4.5 en poste E n’a pas été défini. Nous avons donné à l’IA, au CG et à la FCPE le 4 pages national de défense des RASED.

Le -0.5 pour les décharges de direction correspond aux 2 écoles bilingues de LUZ et de SARRANCOLIN. Mais rien n’est arrêté.

LA CARTE SCOLAIRE HORS LA CLASSE A FAIT L’OBJET D’UN VOTE : 12/12 en contre

Les syndicats et la FCPE ont proposé au vote du CDEN une motion contre les fermetures et pour le vote par l’assemblée nationale d’un collectif budgétaire. VOTE A L’UNANIMITE