Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








Des strapontins pour les élus du CTA !

le 9 décembre 2011


Blocage du Recteur sur le fonctionnement normal du CT Académique
- lire le communiqué commun des trois organisations représentatives Sgen-CFDT, FSU et Unsa Education
- lire l’article de La Dépêche du Midi
- afficher le communiquer (en PDF)

Sgen-CFDT - FSU - Unsa Education

Des strapontins pour les élus du CTA !

Faux départ pour le « renouveau » du dialogue social dans l’Académie de Toulouse.

Ce jour, vendredi 9 décembre 2011 devait se tenir le 1er Comité Technique Académique (CTA) d’un dialogue social rénové.

Cette 1ère séance avait pour objet l’installation du CTA dans sa nouvelle configuration issue des élections professionnelles du mois d’octobre 2011 et la carte des formations en lycées et lycées professionnels.

Quelle ne fut la surprise des représentants des personnels élus, en entrant dans la salle de constater que le Recteur avait mis en place une organisation matérielle empêchant toute communication entre titulaires et suppléants de chaque organisation syndicale !

En effet, les échanges entre élus, titulaires et suppléants, sont indispensables compte tenu de l’étendue de l’académie (8 départements) et des champs de compétences du CTA, de la maternelle au supérieur.

Après un long débat avec le Recteur, les représentants du personnel de la FSU, de l’UNSA Education et du SGEN CFDT, ont pris acte de son refus d’accepter que tous les élus siègent dans des conditions normales de travail.

Les élus de l’académie de Toulouse ont demandé que les modalités de fonctionnement du CTA ne soient pas différentes de celles appliquées par le Ministère lors du 1er Comité Technique Ministériel le 29 novembre 2011.

En conséquence, devant l’obstination incompréhensible du Recteur, le CTA n’a pu se tenir.

Les 3 organisations syndicales, très attachées au respect du dialogue social, attendent un signe fort du Recteur au prochain CTA, reconvoqué lundi 19 décembre 2011 à 9h.

Nous appelons les personnels et les établissements à poursuivre la mobilisation sur la carte des formations jusqu’au 19 décembre 2011. 

 

L’article de La dépêche du midi

Publié le 10/12/2011 08:53 | B. dv.

LEP de Jolimont : décision renvoyée au 19 décembre

Les enseignants du lycée professionnel Jolimont ont promis de revenir lors du comité technique d'académie du 19 décembre./Photo DDMT.B
Les enseignants du lycée professionnel Jolimont ont promis de revenir lors du comité technique d'académie du 19 décembre./Photo DDMT.B
Les enseignants du lycée professionnel Jolimont ont promis de revenir lors du comité technique d’académie du 19 décembre./Photo DDMT.B
 

La réunion du comité technique d’académie (CTA) au cours duquel devait être évoquée la suppression des sections tertiaires du lycée professionnel Jolimont, a tourné court, hier matin au rectorat. À l’issue de près de deux heures de discussions, les représentants de la FSU, de l’Unsa éducation et du Sgen-CFDT ont choisi de mettre un terme à la rencontre, après avoir vainement tenté d’obtenir une modification des modalités de la négociation. « Les dix titulaires étaient assis à une table face au recteur qui était accompagné de trois secrétaires généraux. Mais les suppléants étaient installés en retrait sur des chaises. Ils ne disposaient pas de tables, ce qui les plaçait dans l’impossibilité de consulter les dossiers et de communiquer avec nous », a expliqué Marc Gineste, délégué Unsa éducation à la sortie de la réunion. Jugeant qu’ils ne pouvaient pas discuter sereinement sans travailler en délégation, les représentants syndicaux ont préféré quitter la salle avant l’ouverture des questions de fond portant sur le projet de la carte de formation qui leur était soumis. Outre la fermeture de la section secrétariat du Lycée professionnel Jolimont et le transfert des sections commerce vers le lycée Raymond-Naves qui priverait, en trois ans, le lycée professionnel Jolimont d’un quart de son effectif, le CTA devait statuer sur les réorganisations en cours dans l’ensemble des lycées professionnels de l’académie. Par décision du recteur une nouvelle réunion du CTA a été programmée pour le lundi 19 décembre, premier jour des vacances de Noël. Les quelque 80 élèves et enseignants présents hier matin devant les portes du rectorat ont promis de revenir soutenir les délégués syndicaux lors de ce second round de négociation. Après avoir transmis au conseil régional une pétition portant 620 signatures, les enseignants de Jolimont qui ont déjà saisi Charles Marziani représentant de la région au conseil d’administration de l’établissement, ont décidé de demander une audience au président de région Martin Malvy. Ils défileront par ailleurs dans les rues de Toulouse lors du mouvement d’action interprofessionnel du 13 décembre, et lors de la journée de grève de l’éducation nationale programmée de 15 décembre.


« Une politique de pôle de formation »

Au rectorat, on défend « une politique de pôle de formation » entre les lycées Jolimont et Raymond-Naves, « situés sur un même secteur géographique ». Le rectorat propose le transfert vers Raymond-Naves des filières secrétariat et commerce pour y créer un pôle de compétence autour de l’administration et du commerce ; et le renforcement du pôle sanitaire et social à Jolimont avec l’ouverture simultanée à la rentrée d’une première technologique et d’un BTS santé, sanitaire et social. « On aura plus de créations que de suppressions » assure Vincent Denis, secrétaire général adjoint au rectorat. Selon lui, deux postes devraient être perdus sur trois ans dans la filière administration. Le rectorat assure enfin que si le transfert est entériné, les élèves qui ont commencé cette année leur seconde professionnelle à Jolimont y resteront jusqu’à la terminale.