Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








MONTPELLIER : UN DRAME HUMAIN

le 14 octobre 2011


Après le drame de Montpellier...
- communiqué de presse de la fédération Sgen-CFDT et du Sgen-CFDT de l’académie de Montpellier.
- au nom de tous les personnels des Hautes-Pyrénées, les syndicats ont lu une motion et fait respecter une minute de silence lors du CDEN du 18 octobre.
- Une marche est organisée Mercredi 19 octobre à Montpellier en hommage à Lise Bonnafous, décédée vendredi après s’être immolée au lycée Jean Moulin de Béziers jeudi 13.

Dans l’Hérault
 
Les assemblées générales qui se sont tenues au lycée Jean Moulin de Béziers ont décidé :
 
- d’organiser une marche blanche à Béziers le mardi 18 octobre (2500 personnes y ont participé)
 
 

- d’organiser une marche blanche académique à Montpellier mercredi 19 après-midi.
 
 
 

Sur le 65
 
 

La motion lue par les syndicats au nom de tous les personnels lors du CDEN des Hautes-Pyrénées le 18 octobre 2011.
 
 
 
Face au drame qui s’est produit à la cité scolaire Jean Moulin de Béziers, les représentants du personnels siégeant au CDEN pensent en priorité à notre collègue décédée, à ses proches et à l’ensemble de la communauté scolaire. Ce drame ne saurait se réduire à une situation personnelle difficile, mais s’inscrit bien dans une dimension plus large, à la fois professionnelle et locale. Ils souhaitent que toutes les dimensions de ce drame humain soient analysées par l’ Education nationale afin que le mal-être au travail soit réellement pris en compte dans leur champ professionnel.
 
 
Une minute de silence a ensuite été respectée.
 
 
 
Le communiqué national du Sgen-CFDT.
 
Face au drame qui s’est produit hier à la cité scolaire Jean Moulin de Béziers, le Sgen- CFDT pense en priorité à notre collègue, à ses proches et à l’ensemble de la communauté scolaire. Ce drame ne saurait se réduire à une situation personnelle difficile, mais s’inscrit bien dans une dimension plus large, à la fois professionnelle et locale.
Par sa taille, cette cité scolaire révèle tous les dysfonctionnements, toutes les dérives de l’Éducation nationale : accumulation des élèves, isolement des personnels, dégradation des conditions de travail, absence de médecine de prévention…
Ce contexte ne suffit cependant pas à expliquer un tel geste de la part d’une collègue impliquée dans la vie démocratique de l’établissement : la déshumanisation de la gestion des personnels et le manque de démocratie sociale, particulièrement marqués dans cette cité scolaire, constituent malheureusement un terrain favorable à de tels actes.
Le Sgen-CFDT réitère son soutien à la communauté éducative de la cité scolaire Jean Moulin de Béziers et souhaite que toutes les dimensions de ce drame humain soient analysées.