Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








Info n°50 : CR du CHSCT, 2S2C, Caisse de grève, AESH, Mouvement

le 12 juin 2020


- CR CHSCT du 09/06/2020
- 2S2C
- Caisse de gréve adhérents
- AESH
- Mouvement 2019

 

CR CHSCT du 09/06/2020

En PJ la déclaration liminaire du Sgen-CFDT 65.

Compte rendu 
 
  • Point de situation "écoles"
La totalité des écoles sont ouvertes  : environ 30 % des élèves sont accueillis (5 300 élèves).
En collège : tous les établissements ont rouverts. Autour de 1 500 élèves (sur 7 700) sont en présentiel avec la rentrée des quatrièmes et troisièmes plus nombreux que les sixièmes et cinquièmes.
En lycée : 1 300 élèves (sur 14 200) en lycée général et technologique, 300 élèves (sur 2 000) en lycée professionnel

Le DASEN souhaite une fréquentation plus soutenue.
Le dispositif 2S2C bénéficie de quelques initiatives de communes.
 
  • Point COVID
Aucune situation de COVID signalée. Aucun test positif.
Le port du masque n’est plus obligatoire sauf pendant les déplacements.(Décret n° 2020-663 du 31 mai 2020)

La cellule départementale est disponible en ligne directe de 8h à 18h y compris le week-end pour toute question ou problème : 
Rappel  : Renseigner le RSST à la rubrique hygiène (la rubrique "risque pathogène" n’a toujours pas été créée...)

  • Questions en "suspens"
Le DASEN n’a pas souhaité répondre à 2 de nos questions au précédent CHSCT, considérant qu’elles ne relevaient pas de cette instance. Il s’était engagé à y répondre par courriel. A ce jour pas de réponse mais la Secrétaire Générale s’est engagée à se renseigner et à communiquer auprès des personnels.
Quelles sont les modalités pour bénéficier du remboursement des frais liés au télétravail ? (en vertu du décret n° 2020-524 du 5 mai 2020 -voir info 48-) Quelle date sera retenue pour l’application de cette mesure ?
Même question pour bénéficier du forfait mobilité.
  • Rentrée de septembre
Pas de directives pour la rentrée, plusieurs scénarii envisagés suivant la situation sanitaire.
Les "berceaux" des PES ne sont pas décidés, l’accueil habituellement prévu en juillet est reporté à fin août.

  • VACANCES "APPRENANTES" (écoles, collèges, lycées)

Stages de réussite  : organisés comme chaque année en juillet et août (5 demi-journées). La nouveauté : tous les niveaux sont concernés et toutes les périodes peuvent être proposées.

-"Ecole ouverte" : dispositif déjà existant en REP et REP+. Accueil à la journée (5 jours).

En plus de la matinée "scolaire", des activités culturelles ou de loisirs sont organisées l’aprés-midi par des partenaires.
L’été du pro : pour les lycées professionnels.

-"Ecole buissonière" : sur le même format que l’école ouverte mais avec hébergement.
Projet à l’initiative des directeurs, chefs d’établissement, partenaires (ligue des enseignants, scouts...)

Rémunération des volontaires : budget illimité en heures supplémentaires pour les 3 dispositifs.
Toutes les initiatives locales des écoles ou regroupements d’écoles sont à soumettre aux IEN.

Pour le Sgen-CFDT :

Ces "vacances apprenantes" décidées par le Ministre et présentées au "public" comme prévues et organisées par l’administration vont, dans les faits, reposer sur les épaules des directeurs et des enseignants. A charge pour eux de proposer, organiser, assurer...
Ainsi le Ministre, comme il l’a fait pendant la crise COVID et pour la reprise des écoles, assure sa popularité auprès des parents en se déchargeant de toute responsabilité...
Or, ces derniers jours, le "prof bashing" qui fleurit dans les médias n’est que la résultante de l’incurie de l’administration : organisation de la continuité pédagogique laissée à la responsabilité individuelle des enseignants sans moyens, organisation de la rentrée laissée à la responsabilité des directeurs, à charge pour eux d’expliquer la contradiction entre respect du protocole sanitaire et possibilité d’accueil de tous les élèves...
Gageons que là où les vacances apprenantes ne seront pas une "réussite" les enseignants seront considérés comme seuls fautifs !

Lire le coup de gueule - auquel nous nous associons ! - de nos collègues de Bretagne.

 2S2C : Sport, Santé, Culture, Civisme

L’annonce par le ministre de l’Education Nationale de la mise en place d’un dispositif Sport, Santé, Culture, Civisme (2S2C) complémentaire du retour en classe des élèves a été particulièrement mal vécue par les enseignants de ces champs disciplinaires, mais aussi par les autres acteurs.

Voir l’article sur le site national : ICI

Adhérents : caisse de grève

Si vous souhaitez bénéficier de notre caisse de grève, renvoyez vos bulletins de salaire au format PDF, justificatifs des prélèvements des 2 grèves concernées (5 & 17 décembre).

 AESH

Sur le site national des articles à lire :

  •  2 jours de congés obtenus par le Sgen-CFDT : ici
  •  Travail à distance ? : ici

Mouvement 2020

Depuis le vote de la nouvelle loi Fonction Publique les organisations syndicales sont exclues de toutes les opérations de mobilité des personnels.

 

Nous ne pourrons intervenir qu’en cas de recours individuel d’un enseignant et à sa demande.

 


 

Sous couvert de simplication et de souplesse, cette loi engendre une opacité de ces opérations : l’ absence de contrôle des représentants syndicaux (contrôle qui, les années passées, a permis la rectification de nombres d’erreurs ou d’irrégularités...) ne peut être que dommageable pour les personnels. L’administration a les mains libres...

 

Mais le gouvernement ne compte pas s’arrêter là : aprés la limitation des CAPD, c’est à la fusion - et donc à l’affaiblissement - des CHSCT et CTSD qu’il s’attelle avec beaucoup d’empressement.

 

Plus que jamais c’est le poids des organisations syndicales que ce gouvernement tente de limiter... Les instances étant moins nombreuses et avec moins d’attributions, il est à prévoir, à terme, la disparition de certaines sections locales, à charge pour les personnels de se défendre seuls...

 


 

Résistons !

 

En PJ notre bulletin d’adhésion !

Point positif et méconnu de la loi : suppression du jour de carence pour les femmes enceintes.

 

L’administration n’a pas appliqué cette loi, or elle est en vigueur depuis le 7 août 2019 : si vous êtes concernées il y a rétroaction donc signalez-vous à drh65@ac-toulouse.fr