Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








Aide personnalisée : où en est-on ?

le 26 décembre 2009


 

 

Aide Personnalisée : où en est-on ?
 

Un an après le Sgen-CFDT fait le point.
(voir aussi tracts en bas de page)
 
 

En 2008 / 2009, la semaine de 4 jours a été pratiquée par 98 % des écoles.
 

Une aussi grande proportion est-elle due à un engouement pour ce nouveau rythme ?
 

Malheureusement non.
 

Le ministère n’a jamais favorisé la mise en place de formules alternatives malgré des déclarations contradictoires. Il a prétendu s’en remettre aux conseils d’école : ces derniers, devant la rapidité d’annonce et d’exécution de la décision, n’ont pas eu le temps de s’en saisir, ni la capacité.
 

 
Le Sgen-CFDT n’a pas renoncé à la libre utilisation par les équipes de l’ensemble des possibilités : pouvoir travailler sur neuf demi-journées, faire les deux heures d’aide pendant les 24 heures des élèves en appliquant les horaires décalés, et surtout avoir une vraie maîtrise du dispositif par les conseils des maîtres.
 

Nous restons sceptiques sur l’efficacité d’aides individualisées qui alourdissent la journée des élèves ne difficulté et maintenons la demande faite auprès du ministre de réunir une conférence sur les rythmes de l’enfant pour concevoir avec tous les acteurs concernés (enseignants, parents, collectivités, associations, chercheurs) des rythmes conformes aux besoins de l’enfant, des familles, des personnels.
 En juin 2009, Le ministère a envoyé une note de service aux IA au sujet de l’organisation de l’aide personnalisée pour la rentrée 2009...
 

 
 

Le Sgen-CFDT est intervenu et a obtenu que figurent dans cette note des éclaircissements sur les points suivants :
 

  • Ce sont les équipes enseignantes qui sont le mieux placées pour savoir quelle est l’organisation la meilleure en fonction de leurs élèves, de l’âge de ces derniers, du contexte local...Donc c’est bien du terrain que doivent partir des réponses éducatives et non de décisions hiérarchiques.
  • 3 paragraphes valident explicitement des dispositifs particuliers et notamment les horaires décalés. Ceux-ci étaient cités à titre expérimental dans la circulaire de 2008 ; Avec celle-ci il y a maintenant la possibilité de les placer dans un protocole expérimental pluriannuel.
  • Dans les 60 heures il y a bien la possibilité d’intégrer du temps d’organisation. Ce nouveau texte dit que les 60 heures comprennent « lorsque cela s’avère indispensable, le temps proportionné nécessaire à leur organisation ». "... si une équipe juge nécessaire d’inclure dans les 60 heures du temps pour identifier les élèves en difficulté, pour prévoir les modalités de l’aide", alors il faut le faire. C’est en ces termes que la circulaire de 2008 définissait le temps d’organisation nécessaire et c’est aussi dans cet esprit se place la nouvelle note de service ministérielle.
 

Rappel  : 
 

Si cette réforme décidée unilatéralement par le ministre n’était pas négociable sur le fond, (suppression du samedi matin) le Sgen-CFDT a tout de même réussi a obtenir des avancées lors des négociations sur sa mise en application en permettant notamment que la répartition horaire des 108 h annuelles dégagées par la disparition du service du samedi tienne compte des besoins de concertation, de formation et de contact avec les parents.
 

Nous restons attentifs aux situations locales et veillerons au respect des textes lorsque les équipes d’école seront en difficulté alors que leur projet d’organisation est conforme aux règles définies par les circulaires d’application.
 

 
 


 

A télécharger :
PDF - 319.9 ko
AED un an après
PDF - 135.1 ko
tract AED 2009