Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








PETITION : SUICIDE DE NOTRE COLLEGUE,DIRECTRICE A PANTIN : PLUS JAMAIS CA

le 4 octobre 2019


Le geste désespéré de Christine le samedi 21 septembre, directrice de l’école Méhul à Pantin, bouleverse toute notre profession. Cette pétition qui avait déjà récolté plus 100 000 signatures ce vendredi est issue d’une large intersyndicale.

Je signe la pétition intersyndicale

 

 Appel départemental intersyndical

Le silence assourdissant autour de la mort de Christine Renon, directrice d’école de Pantin (93), qui s’est suicidée sur son lieu de travail, est insupportable.

Face à ce silence, aux carences du ministère, l’intersyndicale a invité l’ensemble des personnels d’enseignement et d’éducation à lui rendre hommage jeudi 3 octobre 2019 devant la DSDEN.

A cette occasion le texte suivant a été lu :

Nous ne te connaissions pas et pourtant ta mort nous bouleverse et nous touche.

 

Nous pensons d’abord à ta famille, tes amis, tes collègues et nous souhaitons leur apporter tout notre soutien.

 

La tristesse et la colère voilà ce que nous ressentons aujourd’hui. La tristesse devant un acte si terrible et si définitif.

 

C’est toute la communauté scolaire, dans sa diversité de métiers, qui se reconnaît dans le sentiment d’abandon exprimé par Christine Renon. Les personnels composent avec l’absence de soutien d’une hiérarchie plus prompte à mettre en œuvre les nouvelles politiques publiques managériales qu’à faire corps avec la profession. Des politiques qui méconnaissent les réalités de l’enseignement, dessaisissent les personnels de leur expertise et ne leur accordent ni reconnaissance ni les moyens nécessaires à l’exercice de leur métier.

 

·  Pour exiger une toute autre qualité de vie au travail,

 

·  Pour refuser des situations quotidiennes de souffrance au travail.

 

      Pour dénoncer les prescriptions et autres injonctions qui vident le métier enseignant de son sens.

 

     Pour qu’un tel drame insupportable ne se reproduise plus.

 

     Parce qu’il est urgent d’étudier la question des directions d’école (question prévue à l’agenda social de janvier 2019 et depuis rien, même pas une date).

 

   Pour dénoncer aussi l’absence de médecine de prévention.

 Pour alerter une fois de plus sur les risques psycho-sociaux au sein des métiers et fonctions de notre ministère.

 

La colère ! Mais plus que jamais mobilisé.es !

 

Lire aussi :

Après le suicide il faut entendre la souffrance de Christine Renon : émotion, colère et des mesures à prendre pour la direction d’école

Il faut entendre la colère... article Sgen CFDT Alsace..

Article libération du 26 septembre