Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








Info n°19 : Gipa, IMP, indemnité classe autisme, classe except., rythmes, carte scolaire, Cta...

le 21 décembre 2017


GIPA

 La GIPA 2017

GIPA (Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat).

- C’est une mesure salariale pour tous les collègues qui n’ont pas eu d’évolution indiciaire de 2012 à 2016...
- une calculette permet de savoir si on y a droit et quel est son montant..

 

INDEMNITE DE MISSION PARTICULIERE : 1 250 € ou 2 500 € ???

 

Lors du Comité Technique Académique du 11 décembre, le Sgen-CFDT est intervenu pour obtenir le passage de l’Indemnité de mission particulière des maîtres référents à 2 500€…

 

« …Sur un plan plus général, nous avions demandé que sur les sujets normalement consultés par les CTA nous ne soyons pas obligés de poser des questions diverses. Un sujet est inscrit dans les attributions du CTA : Les grandes orientations en matière de politique indemnitaire et de critères de répartition y afférents.

S’il est vrai que la plupart des indemnités à critères académiques ont fait l’objet d’un point à l’ordre du jour de cette assemblée, il n’est pas normal que certaines ne soient pas présentées. La dernière en date est l’Indemnité de mission particulière dont le taux peut varier entre 1 250€ et 2 500€ selon un choix rectoral. Il nous semble que le choix, par la Rectrice, de la somme académique aurait pu faire l’objet d’un avis et d’un vote en CTA. D’autant plus que la décision d’arrêter à 1 250€ cette indemnité pour les maîtres référents semble en contradiction avec la dernière directive du ministère qui préconise les 2 500€.

Bien entendu, notre demande est de porter le taux de cette indemnité à 2 500€ comme le préconise le ministère pour les maîtres référents mais aussi les animateurs TICE..

Si vous pouviez nous répondre sur ce point, nous en serions satisfaits… »

 

Réponse du Rectorat : Le choix de Mme la Rectrice a été de la fixer à 1 250€. Seule l’académie de Clermont a un taux de 2 500€. A ma connaissance, il n’y a pas de cadrage ministériel préconisant de la porter à 2 500€ reçu à ce jour au Rectorat. Si cadrage du ministre effectif, on appliquera.

 

Donc tous les syndicats ont reçu la directive du Ministère…mais pas les rectorats !!!! On avertit notre fédération.

 

INDEMNITE POUR LES PERSONNELS EN CLASSE AUTISME.

 

Autre question du Sgen-CFDT lors du CTA

Des personnels 1er degré, sur les nouveaux postes de classes UEM (autisme) implantée dans une école mais rattachée à un établissement spécialisé n’ont toujours pas de réponse de la part de l’administration quant à leur droit à l’indemnité :

  • 147 pour l’année 2016-2017 
  • 1 994 pour l’année 2017-2018

Question : pouvez-vous nous confirmer ce droit ?

 

Le Rectorat prend contact avec la DSDEN pour l’application de ce droit.

 

CLASSE EXCEPTIONNELLE

ü Le serveur est officiellement accessible depuis lundi après-midi…

ü Un lien pour tout comprendre.

ü Un tutoriel proposé par une académie pour candidater directement via I-Prof… Lien du tuto : http://dl.free.fr/wGDm9Iuxh.

ü Avant de candidater à la classe exceptionnelle, vous avez tout intérêt à peaufiner votre CV sur I-Prof afin de donner le plus d’éléments possible aux évaluateurs de l’Éducation Nationale qui vont devoir apprécier les candidatures. Comment enrichir son CV sur I-Prof ? Voici le mode d’emploi du Sgen-CFDT étape par étape… dans une vidéo complète !! 

https://www.youtube.com/watch?v=LXeQn9p8GjE&feature=youtu.be

ü Le barème : pour le premier vivier, vous avez vu que le nombre d’années dans les fonctions requises n’est pas un élément du barème… contrairement à ce qu’avait demandé le Sgen-CFDT.

ü Le barème est composé : 1. d’une appréciation du DASEN sur le parcours, l’exercice des fonctions (durée, conditions) et la valeur professionnelle de l’agent, formulée à partir des avis rendus par l’IEN : 4 avis possibles Excellent, Très favorable, Favorable, Défavorable  ; 2. de l’ancienneté de l’agent dans la Hors classe (comptabilisée à partir 3ème échelon)

 

RYTHMES

 

Unanimité ?

Le Dasen avait annoncé en CDEN une règle simple pour qu’il donne un avis favorable à un retour à la semaine de 4 jours : que la demande émane de l’ensemble des partenaires de l’école (mairie (ou CC) et conseil(s) d’école(s)).

Rappelons que le décret précise toutefois : Lorsqu’il autorise une adaptation à l’organisation de la semaine scolaire dans les conditions prévues au 1° ou au 2°, le directeur académique des services de l’éducation nationale peut décider qu’elle s’applique dans toutes les écoles de la commune ou de l’établissement public de coopération intercommunale quand une majorité des conseils d’école s’est exprimée en sa faveur.

Nous avons recontacté la DSDEN qui nous a précisé que la réflexion avait évolué et que pour les communes ou CC comportant plusieurs écoles, l’unanimité des Conseils d’écoles ne sera pas une condition absolue à un retour à la semaine de 4 jours (pour Tarbes en particulier…).

Timing.

Pour le seconde fois en CTA, il a été précisé par le Secrétaire général qu’aucun texte officiel ne fixe de date buttoir pour les demandes de changement de rythme. Mais attention, les liens entre changement de rythme/carte scolaire/mouvement font qu’après janvier, les demandes seraient trop tardives.

L’essentiel est bien entendu que le conseil d’école puisse se faire à une date où tous les partenaires possèdent les informations souhaitées (résultats enquête rythme auprès des parents…)

Rappel : c’est le Dasen qui prend seul la décision.

 

 

CARTE SCOLAIRE

 

· Les dotations (en + et en -) 1er degré, 2d degré et non enseignants pour les 8 départements de l’académie seront présentés par la rectrice lors du CTA du 18 janvier. Sur le 65, suivront le CTSD et le CDEN…

· Continuez à nous envoyer vos infos et enquêtes carte scolaire…

· Dans l’académie, 2 départements ont signé avec le Rectorat un plan pour l’école rurale : l’Ariège (sous forme d’un avenant) et les Hautes-Pyrénées (sous la forme d’un plan  : lire notre avis)

· Les prévisions 1er degré données au CTA

 

 

2016

2017

écarts à
2016

Prévisions
rentrée 2018

Prévisions
rentrée 2019

Ariège

Préélémentaire

4158

4185

27

4138

-47

4045

-93

Élémentaire

7611

7497

-114

7379

-118

7288

-91

Spécial

112

115

3

117

2

119

2

Total

11881

11797

-84

11634

-163

11452

-182

Aveyron

Préélémentaire

6705

6540

-165

6358

-182

6294

-64

Élémentaire

11053

10992

-61

10977

-15

10739

-238

Spécial

200

201

1

204

3

207

+ 3

Total

17958

17733

-225

17539

-194

17240

-299

Haute-
Garonne

Préélémentaire

45386

45861

475

45891

30

45709

-182

Élémentaire

72496

73835

1339

75305

1470

76120

+ 815

Spécial

692

781

89

793

12

806

+ 13

Total

118574

120477

+ 1 903

121989

+ 1 512

122635

+ 646

Gers

Préélémentaire

5030

4975

-55

4879

-96

4740

-139

Élémentaire

8575

8487

-88

8494

7

8400

-94

Spécial

91

104

13

106

2

108

+ 2

Total

13696

13566

-130

13479

-87

13248

-231

Lot

Préélémentaire

4308

4220

-88

4008

-212

3942

-66

Élémentaire

7654

7441

-213

7294

-147

7016

-278

Spécial

113

112

-1

114

2

116

+ 2

Total

12075

11773

-302

11416

-357

11074

-342

Hautes-
Pyrénées

Préélémentaire

6222

6113

-109

5923

-190

5807

-116

Élémentaire

10356

10187

-169

10120

-67

10093

-27

Spécial

94

87

-7

94

7

96

+ 2

Total

16672

16387

- 285

-239

16137

-250

15996

-141

Tarn

Préélémentaire

10976

10737

10536

-201

10346

-190

Élémentaire

18691

18739

48

18851

112

18752

-99

Spécial

203

209

6

212

3

215

+ 3

Total

29870

29685

-185

29599

-86

29313

-286

Tarn-et-
Garonne

Préélémentaire

8775

8607

-168

8482

-125

8349

-133

Élémentaire

15024

15044

20

14977

-67

14812

-165

Spécial

235

240

5

244

4

248

+ 4

Total

24034

23891

-143

23703

-188

23409

-294

Académie

Préélémentaire

91560

91238

-322

90215

-1023

89232

-983

Élémentaire

151460

152222

762

153397

1175

153220

-177

Spécial

1740

1849

109

1884

35

1915

+ 31

Total

244760

245309

+ 549

245496

+ 187

244367

-1129

 

· Notre avis en CTA : La politique d’équilibrage du territoire ne marche pas. Il y a une accélération de la croissance de Toulouse et de la désertification du reste de l’académie. Pour la nouvelle Région, au-delà du constat, il faut présenter d’urgence des mesures à même d’inverser cette courbe. L’un des axes est bien de préserver des services au public de qualité dans tous les territoires ruraux et de montagnes. L’école fait partie de ces services. Les arrivées massives d’élèves sur Toulouse doivent s’accompagner d’un plan d’urgence de créations d’emplois sans retomber dans l’ancienne politique de redéploiement académique

 

CTA du 11 décembre : ce qu’a dit le Sgen-CFDT au Rectorat.

 

CTA du 11 décembre 2017

Intervention préalable du Sgen-CFDT MP.

 

Pour cette intervention préalable, le Sgen-CFDT choisit, après la diffusion des résultats de l’étude sur les capacités de compréhension des élèves en lecture, de revenir sur notre appréciation des mesures annoncées aussitôt par le ministre de l’Éducation nationale.

Cette réactivité et les préconisations annoncées ont de quoi surprendre sur le fond comme sur la forme.

Pour le Sgen-CFDT, se saisir réellement de ces résultats est nécessaire. Pour le faire, il convient de se garder des effets d’annonces et du pilotage descendant. Ce n’est pas en uniformisant la classe et en niant le professionnalisme des personnels que nous surmonterons le défi qui est devant nous.

Certaines mesures, comme la dictée quotidienne, qui ont fait grand bruit, ne semblent pas adaptées au défi posé par les résultats de l’enquête. On ne guérit pas avec un thermomètre.

D’autres remettent en cause la professionnalité des professeurs des écoles qui ne pourraient plus choisir ou élaborer leurs supports d’enseignement.

D’autres semblent indiquer que le traitement de la difficulté à comprendre les textes doit se résoudre en dehors de la classe exclusivement.

A entendre le ministre, rien n’a été proposé avant lui.

Nous tenons à rappeler entre autres

· Les recommandations faites en mars 2016 par le CNESCO

· Les réflexions, formations et outils pour alimenter la réflexion pédagogiques des équipes par l’Institut Française de l’Education (IFE),

· Tous les outils produits depuis des années par les ESPE, les anciens IUFM et les centres académiques de ressources pour la maîtrise de la langue semblent oubliés.

 

Ce qu’il faut c’est qu’à travers une formation initiale, puis une formation continue digne de ce nom le plus grand nombre de collègues puissent s’approprier de tous ces outils qui existent déjà et ainsi faire évoluer le travail qu’ils et elles mènent avec leurs élèves.

 

Sur le quotidien de nos collègues, sachez :

· Que la politique salariale de ce gouvernement pour les fonctionnaires suscite incompréhension et aigreur.

· Que les personnels de direction et les enseignants du second degré sont écartelés entre des dispositifs annoncés et une mise en pratique qui ne suit pas : évaluation 6ème, devoirs faits…

· Que les personnels ne reconnaissent plus d’axe à la politique éducative du ministère avec des virages à 180° qui mettent à mal jusqu’à la hiérarchie qui en quelques mois doit changer tous ces argumentaires : sur la réforme des collèges, sur la réforme des rythmes, sur le redoublement… et j’en passe.

·  Que l’inquiétude des personnels Psy EN est toujours vive suite à la restructuration qui nous a occupés deux CTA et à celles à venir. Ils s’inquiètent aussi des nouvelles attributions des professeurs principaux qui vont devoir assurer des missions qui leurs étaient dévolues.

· Que pour les personnels non enseignants, les inquiétudes sont aussi fortes avec les redéploiements annoncés, les suppressions d’emplois, les suites de la fusion des régions. Nous aurons l’occasion de porter la parole des personnels sur ces points lors des GT préparatoires à la rentrée 2018. Dès à présent, nous souhaitons redire notre volonté pour l’an prochain d’avoir des créations d’emplois d’assistantes sociales dans l’académie.

· Dans le premier degré, sans redire ce que nous avions affirmé lors du dernier CTA sur le moral de nos collègues, ce sont les cartes scolaires qui se profilent qui inquiètent et qui mettent devant l’ensemble de la communauté éducative deux défis pour notre académie :

Ø  Comment répondre par un nombre de postes suffisant aux défis démographiques que pose la couronne toulousaine ?

Ø  Comment développer dans nos départements ruraux une école qui réponde à tous les besoins des élèves sur l’ensemble de ces territoires malgré la crise démographique qui les caractérise ?

Nous souhaitons bien entendu avoir des informations

Ø sur la dotation académique

Ø sur les plans, accords, protocoles pour l’école rurale signés ou en voie de signature dans nos départements.

 

Sur un plan plus général, nous avions demandé que sur les sujets normalement consultés par les CTA nous ne soyons pas obligés de poser des questions diverses. Un sujet est inscrit dans les attributions du CTA : Les grandes orientations en matière de politique indemnitaire et de critères de répartition y afférents.

S’il est vrai que la plupart des indemnités à critères académiques ont fait l’objet d’un point à l’ordre du jour de cette assemblée, il n’est pas normal que certaines ne soient pas présentées. La dernière en date est l’Indemnité de mission particulière dont le taux peut varier entre 1 250€ et 2 500€ selon un choix rectoral. Il nous semble que le choix, par la Rectrice, de la somme académique aurait pu faire l’objet d’un avis et d’un vote en CTA. D’autant plus que la décision d’arrêter à 1 250€ cette indemnité pour les maîtres référents et les animateurs TICE semble en contradiction avec la dernière circulaire du ministère qui préconise les 2 500€.

Bien entendu, notre demande est de porter le taux de cette indemnité à 2 500€ comme le préconise le ministère.

Si vous pouviez nous répondre sur ce point, nous en serions satisfaits.