Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








Salaires des fonctionnaires : on bloque tout…

le 17 octobre 2017


- Gérald Darmanin, ministre de la Fonction publique, a reçu hier les syndicats.
- C’est la douche froide.

Les annonces :


Hausse de la CSG : La hausse de 1,7 point de CSG sera uniquement compensée par une prime et, pour les fonctionnaires qui les paient, par la suppression de cotisations.

 

Quant au gain de pouvoir d’achat promis par Emmanuel Macron, c’est niet pour cette année. Le ministre a précisé sans rire : « Il y aura une augmentation du pouvoir d’achat faite non de mesures générales mais fondée sur le mérite »…

 

Mise en œuvre du protocole « Parcours professionnels, carrières et rémunération » (PPCR), accordé en 2015.

Le ministre a annoncé que sa mise en œuvre financière sera décalée d’un an. Si les fonctionnaires qui en ont bénéficié en 2016 et ceux qui devaient en bénéficier dès cette année ne seront pas touchés, les autres verront les mesures de revalorisation s’appliquer non pas en 2018 mais en 2019.

Une première lecture qui demande confirmation car actuellement chaque jour a sa vérité :

  • Les 5 pts (transfert primes/points) de janvier 2018 sont annulés et reportés à janvier 2019.
  • Le premier passage en classe exceptionnelle (mise en place rétroactive en septembre 2017) serait ( ?) acté puisque validé pour 2017… Pour le deuxième en septembre 2018 ?????

Economie pour l’Etat : 800 millions d’euros pour 2018.

Le ministre a assuré (faut-il le croire ?) que le PPCR serait bien appliqué sur le quinquennat. Cela représentera 11 milliards d’euros sur la période 2017/2021 ( 4 milliards d’euros en année pleine en 2021).

Mais, soyons contents puisque le ministre a rappelé que la Cour des comptes préconise l’abandon du PPCR…. Trop couteux !

Nous avons tout de même obtenu que la « garantie individuelle de pouvoir d’achat » (GIPA) serait appliquée en 2017 (pour les 63 000 agents sans évolution indiciaire depuis 4 ans).

CONCLUSIONS

  • C’est une remise en cause de la parole de l’Etat (accord PPCR) par ce nouveau gouvernement. C’est scandaleux.
  • Est-ce un report ou un enterrement ?
  • Les personnels qui ont posé leur demande de retraite voient leurs bases de calcul faussées (indice, passage à la classe exceptionnelle (?)…).
  • La CGT, FO et Solidaires, qui avaient refusé de signer l’accord PPCR l’ont grandement fragilisé en faisant que cet accord ne soit pas majoritaire (signé par FSU, CFDT, UNSA représentant 49% des personnels).

Rencontre entre les syndicats prévue prochainement.