Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








CDEN 16 octobre 2017

le 17 octobre 2017


- bilan de rentrée 2nd degré
- bilan de rentrée 1er degré

CDEN 16 octobre 2017

 

Présents : M. le Dasen, Mme Autigeon représentant le Conseil Départemental, des représentants des maires, Mme Guinle représentant le conseil régional, la FCPE, et les représentants syndicaux : Sgen-CFDT, UNSA, FSU, CGT.

 

Déclarations liminaires. Lire en PJ la déclaration du Sgen-CFDT.

 

Intervention du DASEN en réponse aux points développés dans les déclarations :

 

Contrats aidés : Maintien de la totalité des emplois qui relèvent de l’accompagnement d’élèves en situation de handicap. Il reste 4 emplois hors champ du handicap (3 dédiés à la gestion de ces contrats et 1 au centre pénitentiaire).

Aucune réponse par contre, pour les emplois aidés qui ne relèvent pas du Ministère de l’Education Nationale.

Le Sgen-CFDT a précisé que, contrairement à ce que dit le gouvernement, dans le département, 79% des AED AVS sont sortis vers un emploi stable (statistiques sur 10 ans).

 

Accueil des migrants : Plus de 300 personnes passent chaque année par notre  département. Le fait n’est pas nouveau. Les besoins pour permettre l’accompagnement des enfants scolarisés seront étudiés.

FSU et Sgen-CFDT ont demandé un poste UPE2A pour l’accueil des enfants sur Séméac. Le DASEN veut une étude globale pour voir si un moyen supplémentaire est nécessaire.

 

Rythmes et PEDT : Les collectivités qui souhaitent changer de rythmes en accord avec les conseils d’école doivent saisir le DASEN en novembre / décembre qui présentera les demandes lors du CDEN du mois de février-mars. Un courrier va être adressé aux communes pour proposer de l’aide dans la réécriture des PEDT ou l’élaboration d’avenants.

Pour les communes qui sont repassées à 4 jours : résiliation des PEDT et des fonds associés.

 

Transports : Le département souhaite conserver la compétence « transports scolaires ». La région a donné son accord pour cette année. Pour autant, des problèmes sont apparus avec une société de transport extérieure au département qui a finalement dû sous-traiter avec des transporteurs locaux !!! Un nouveau schéma de transport régional est à l’étude et la région pourrait redonner la compétence aux départements qui le souhaitent.

Le Sgen-CFDT a posé la question des tarifs et de la gratuité. Pas de changement envisagé pour le Conseil départemental.

 

Ordre du jour :

 

Bilan de rentrée :

1-Second degré :

· Baisse des effectifs des collèges publics, notamment au niveau des classes de 3ème (93 élèves en moins par rapport aux prévisions). Gain de 43 élèves en 6ème.

· Tous secteurs confondus, le second degré public enregistre une baisse de 70 élèves, le secteur privé une hausse de 122 élèves.

· Stabilité des effectifs en lycée (général, technologique et professionnel).

· Langues vivantes : en LV1, tous les collèges proposent l’anglais, 5 l’espagnol, 1 l’allemand. Le DASEN relève le manque de diversité au niveau des langues. Il précise qu’il est possible d’introduire une 2ème langue à l’école élémentaire.

· La rectrice travaille sur un projet régional de développement sur l’enseignement de l’occitan suite à la signature en janvier dernier de la convention cadre Ministère / Occitanie / Nouvelle Aquitaine.

 

2-Premier degré :

· Les prévisions font état d’une baisse annuelle de 250 à 300 élèves pour les 3 années à venir. Cette année, la baisse est de 285 élèves. Pour la première fois, le département est passé en-dessous du seuil des 2000 naissances.

· Par contre, dans le privé, les effectifs augmentent de 61 élèves.

· 69% des écoles du département ont 3 classes ou moins. 38% des élèves sont scolarisés dans ces petites écoles.

Le Sgen-CFDT conteste les propos du Dasen rapportés dans la presse faisant état d’une moindre réussite des élèves scolarisés dans les petites structures. En réponse, le DASEN pense que la réussite des élèves est en lien avec la taille des écoles et que les élèves issus des petites écoles sont très maternés et donc moins bien préparés à l’entrée dans l’enseignement supérieur !!!

Le Sgen-CFDT met en avant les taux de réussite au baccalauréat des élèves du département, qui sont supérieurs aux taux académiques et nationaux. Ce que le Dasen conteste !

Pour information, les chiffres de la session 2016 :

- Hautes-Pyrénées : 87,1 % de réussite et le taux le plus élevé de mentions TB et B, meilleur score de l’académie qui affiche un taux de réussite de 82,6 %.

· Scolarisation des moins de 3 ans : le tableau de l’administration montre une chute de 8 points de 2007 à aujourd’hui (28% en 2007, 20% en 2017).

Le Sgen-CFDT a demandé que ce tableau prenne en compte les données à partir de 2001, année où 50% des enfants de moins de 3 ans étaient scolarisés.

 

 

Le Sgen-CFDT a profité de la lecture de tous ces tableaux pour mettre le projecteur sur les directeurs d’école qui avec des effectifs parfois supérieurs à 300 élèves ne bénéficie que d’une demi-décharge pour faire fonctionner leur école.

 

Carte scolaire :

Souhait du Dasen de poursuivre le travail engagé par son prédécesseur en mettant en place un nouveau protocole. Il a rencontré le président du conseil départemental, la présidente de l’association des maires, la CAF. Avec la Préfète il organisera prochainement une rencontre avec les 9 présidents des Communautés de Communes.

Suite à un questionnement du Sgen-CFDT, le Dasen affirme qu’il n’a aucune contrainte (académique ou ministérielle) et travaille en autonomie. Il proposera le maintien d’un travail en partenariat (COPIL : Comités de Pilotage) et souligne que le fait d’avoir un protocole pourra être bénéfique pour la prochaine carte scolaire.

Le Sgen-CFDT :

- A fait part de ses inquiétudes devant le CDEN  quant à la prochaine carte scolaire (cf déclaration liminaire)

- Emet des réserves sur un nouveau protocole présenté comme la seule alternative pour le département de limiter sa perte de postes budgétaires.