Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








Info n° 2 : CAPD, carte scolaire, pétition, carrière, musique...

le 1er septembre 2017


info mail du 1er septembre 2017

CAPD

La CAPD de rentrée se tiendra le 12 (ou le 13) septembre. Au programme : dernières affectations et questions diverses.

Comme d’habitude, envoyez nous toute question se posant dans votre école ou dans votre carrière ; nous nous en ferons écho en CAPD.

 

CARTE SCOLAIRE

Nous faire remonter rapidement toutes les demandes d’ouvertures de rentrée… et tout problème lié aux effectifs.

 

AUDIENCE

Le Sgen-CFDT sera reçu en audience le 14 septembre par le nouveau DASEN M. Aumage

 

RECRUTEMENTS DE PES : SIGNEZ LA PETITION.

Le Sgen-CFDT a peu recours aux pétitions d’habitude… mais nous vous relayons celle lancée par des « collègues » inscrits sur la Liste Complémentaire du CRPE 2017 en attente d’un recrutement !

Les besoins d’enseignant-e-s 1er degré dans les départements de l’académie (dont le 65) sont criants et pourtant, le recrutement semble bloqué pour l’instant.

Ensemble, bougeons les lignes ! Signez et faites signer la pétition

 

CARRIERE

 

CLASSE EXCEPTIONNELLE

Dans le cadre du PPCR (si cet accord n’est pas « reporté » par le nouveau gouvernement.. !), la première campagne pour la classe exceptionnelle doit se tenir durant ce premier trimestre avec promotion rétroactive au 01/09/2017. Pour le premier degré, il y aurait un appel par circulaire à candidature auprès de tous les PE, par département, avec rappel des conditions d’accès. A ce jour, aucune nouvelle du ministère sur ce dossier.

Décret n° 2017-786 du 5 mai 2017 modifiant divers décrets portant statut particulier des personnels enseignants et d’éducation du ministère chargé de l’éducation nationale

Arrêté du 10 mai 2017 fixant la liste des conditions d’exercice et des fonctions particulières des personnels des corps enseignants d’éducation et de psychologue au ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche prises en compte pour un avancement à la classe exceptionnelle

Arrêté du 10 mai 2017 fixant les contingentements pour l’accès à la classe exceptionnelle et à l’échelon spécial des corps enseignants, d’éducation et de psychologue du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

 

Au 1er septembre 2017 : reclassement de tous les enseignants dans la nouvelle grille indiciaire

 

Les nouvelles grilles issues de l’accord PPCR se mettent en place au 1er septembre pour les personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation. Cette mise en place va nécessiter de procéder à un reclassement PPCR de l’ensemble des personnels à cette date. Les services de chaque direction académique sont en train de procéder à ce reclassement.

 

Nous vous proposons un tableau pour y voir plus clair :

 

Echelon détenu au 01/09/2017

Votre ancienneté dans l’échelon au 01/09/2017

Votre nouvel échelon au 01/09/2017

Conservation de l’ancienneté de votre échelon précédent

Votre nouvel indice au 01/09/2017

Durée réactualisée dans l’échelon (rythme unique)

1

Moins de

3 mois

1

Oui

383

(+34 pts)

1 an

2

Moins de

9 mois

1

Oui

Avec majoration

de 3 mois

436

(+7 puis

4 pts)

1 an

3

Moins

d’1 an

3

oui

440

(+8 pts)

2 ans

4

Moins de

2 ans

4

Oui

453

(+8 pts)

2 ans

Plus de

2 ans

5

Non

466

 (+8 pts)

2 ans et 6 mois

5

Moins de

2 ans et

6 mois

5

Oui

466

(+8 pts)

2 ans et 6 mois

Plus de

2 ans et

6 mois

6

Non

478

(+11 pts)

3 ans

6

Moins de

3 ans

6

Oui

478

(+11 pts)

3 ans

Plus de

3 ans

7

Non

506

(+11 pts)

3 ans

7

Moins de

3 ans

7

Oui

506

(+11 pts)

3 ans

Plus de

3 ans

8

Non

542

(+11 pts)

3 ans et 6 mois

8

Moins de

3 ans et

6 mois

8

Oui

542

(+11 pts)

3 ans et 6 mois

Plus de

3 ans et

6 mois

9

Non

578

(+11 pts)

4 ans

9

Moins de

4 ans

9

Oui

578

(+11 pts)

4 ans

Plus de

4 ans

10

Non

620

(+8 pts)

4 ans

10

Moins de

4 ans

10

Oui

620

(+8 pts)

4 ans

Plus de

4 ans

11

Non

664

(+6 pts)

 

11

Sans incidence

11

oui

664

(+6 pts)

 

 

Ce reclassement se déroule en plusieurs phases :

Phase 1 : si le fonctionnaire bénéficie d’une promotion d’échelon à l’ancienneté ou s’il est promu à la hors classe au 01/09/2017, il bénéficie d’abord de la promotion d’échelon dans l’ancienne grille. Pour une promotion à la hors classe, on effectue d’abord son reclassement dans les règles classiques (reclassement à l’échelon doté d’un indice égal ou supérieur avec conservation de l’ancienneté. Si celle-ci dépasse la durée requise pour bénéficier d’une promotion, le fonctionnaire en bénéficie et le reliquat éventuel est effacé). Dans le cas d’un accès à la liste d’aptitude agrégés, le reclassement dans le nouveau grade sera effectué.

 

Phase 2 :

· Pour un personnel en classe normale, il est reclassé au MÊME ÉCHELON avec conservation de l’ancienneté accumulée. Si elle est supérieure à la durée nécessaire pour une promotion à l’échelon supérieur, il bénéficie de la promotion au 01/09/2017 et le reliquat est supprimé.

· Pour un personnel hors classe, il est reclassé à l’échelon correspondant à son indice (égal ou immédiatement supérieur) avec conservation de l’ancienneté acquise. Il n’y a AUCUNE perte financière. Comme pour la classe normale, si l’ancienneté acquise permet un avancement d’échelon, celui-ci est immédiat mais le reliquat éventuel est supprimé.

La nouvelle grille hors classe (hors agrégé) comportera 6 échelons jusqu’au 01/01/2020 alors que l’ancienne en comporte actuellement 7. Un 7ème échelon sera ajouté à cette date (indice 821) qui correspond à l’échelon sommital de l’actuelle grille des agrégés.

La nouvelle grille hors classe des agrégés ne comportera que 6 échelons.

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas…

 

 

EVALUATIONS

 

Le directeur de cabinet du ministre, la DGESCO, direction générale de l’enseignement scolaire, et la DEPP, direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance ont présenté ce jour aux organisations syndicales les évaluations nationales dont la passation aura lieu en septembre au CP, en novembre en 6ème.

 

DES OUTILS NATIONAUX IMPOSÉS

Il s’agit d’outils d’évaluation nationales imposés à tous les CP dès le mois de septembre, à toutes les classes de 6ème en novembre, sans concertation préalable.

Ces outils sont présentés comme aide aux professeurs et aide au pilotage local, sans remontées nationales. Ces évaluations auront donc lieu en septembre en 4 séances de 20 mn pour le français, 3 séances de 10 mn pour les mathématiques. Malgré les remarques de tous, notamment du Sgen-CFDT qui a rappelé l’importance des cycles, de l’acquisition du socle commun, le ministère vante l’outil commun, source d’indicateurs au niveau local et vise la réduction des écarts de réussite entre élèves.

Les évaluations proposées en 6ème, uniquement numériques, s’effectueront en 2 passations de 50 mn, les résultats individuels disponibles dès le lendemain, celles par collège seront disponibles en mars.

Ces évaluations CP et 6ème, lancées cette année, devraient évoluer en fonction des remontées et du comité de suivi des programmes qui devrait être consulté.

 

IGNORANCE DE LA POLITIQUE DES CYCLES ET DOUBLE-PEINE POUR LES CP À 12

Le Sgen CFDT dénonce la précipitation dans la mise en œuvre d’évaluations diagnostiques imposées au CP niant la politique des cycles ! Ces évaluations seront doublées d’une évaluation des cp à 12 pour les 200 écoles en éducation prioritaire choisies.

En effet, dans le cadre annoncé du dispositif 100% de réussite au CP, le ministère a par ailleurs, choisi d’évaluer sur échantillon les CP à 12 et les CP des rep et rep+ avec ou sans dispositif "plus de maitres que de classes" en septembre et en juin. Il s’agit dans ce cas d’évaluations numériques alors que les évaluations CP seront-elles, sur le mode papier avec un tableur numérique d’analyse pour les résultats.

 

Le Sgen-CFDT déplore le manque de dialogue préalable à la mise en place de ces évaluations qui questionnent quant à leur impact sur la réussite des élèves, à la prise en considération du travail des collègues ayant préparé la rentrée et leurs propres évaluations diagnostiques !

 

LA RENTREE EN MUSIQUE

 

Notre ministre de tutelle a décidé, sans concertation, que la rentrée 2017 se ferait en musique…

 

Extraits du Nouvel Obs qui interroge Blanquer :

 

« …C’était une des premières annonces du ministre Blanquer en juin : une "rentrée en musique", pour favoriser "le partage et la cohésion" dès le premier jour d’école. Le ministre en parlait déjà dans son livre, "l’Ecole de demain".

La suggestion – puisqu’il n’y pas d’obligation – avait laissé "perplexe" le SGEN-CFDT, et inspiré au Snuipp la formule de "fausse note du tambour-major". "Un couac qui signe une sérieuse méconnaissance du fonctionnement des écoles", estimait le syndicat.

Cette rentrée en musique doit être "un signe sur l’état d’esprit de l’école de la confiance", a soutenu le ministre lors de sa conférence de rentrée.

Concrètement ? La rentrée en musique ne doit plus seulement être un "moment de partage" et de "bienveillance" censé permettre aux enfants d’apprendre mieux, mais aussi, a-t-il détaillé, un moyen de "désinhiber les énergies". Macronien… »

 

Conclusion  : il s’agit donc d’une suggestion… paradoxale dans un département où, à l’issue du mouvement, le poste de CP musique est resté…vacant…

 

Pour un humour un peu décalé, nous vous proposons cette play-list de VousNousIls : Des années 60 à aujourd’hui, les profs ont inspiré de nombreux chanteurs. Découvrez un florilège de chansons décalées, émouvantes ou engagées, dédiées au corps enseignant. http://www.vousnousils.fr/2012/01/09/les-profs-en-chansons-519211

 

 

LE TRANSFERT DE COTISATION SUR LA CSG…

Le transfert des cotisations sociales sur la contribution sociale généralisée (CSG) est une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Cette mesure doit permettre d’augmenter le pouvoir d’achat des salarié·e·s. Sauf que pour les fonctionnaires, sans mesure de compensation, cela se traduirait pas une diminution de leur rémunération.

La CFDT Fonction Publique exige une compensation intégrale pour tous les agents concernés.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, a déclaré que les enseignant·e·s pourraient regagner du pouvoir d’achat en participant par exemple au dispositif « Devoirs faits » et percevoir en conséquences des heures supplémentaires (travailler plus pour gagner autant !!!). Pour le Sgen-CFDT, ces propos ne sont pas acceptables.

Lire l’article complet.

 

ORDONNANCES SUR LE CODE DU TRAVAIL : UNE OCCASION MANQUEE

 Le gouvernement a fait le choix de mener sa première réforme sociale sur le code du travail plutôt que de faire le bilan des réformes précédentes comme le demandait la CFDT.

Les multiples consultations de ces derniers mois ont permis aux organisations de présenter leur vision et leurs propositions. La CFDT y a joué pleinement son rôle d’organisation syndicale.

La CFDT a contribué à limiter au maximum les éléments de dérégulation et de remise en cause des droits des salariés…

Lire la suite du communiqué de presse de la CFDT.

 « Ce n’est ni la casse du code du travail qui nous avait été annoncée ni la réforme ambitieuse du nécessaire renforcement du dialogue social pour améliorer à la fois la compétitivité des entreprises et le bien-être des salariés que nous aurions souhaitée. » À la sortie de la réunion lors de laquelle le Premier ministre a présenté aux partenaires sociaux le contenu des cinq ordonnances, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a fait plusieurs constats.

Visionner la vidéo.