Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








CDEN du 3 octobre 2016

le 9 octobre 2016


- vote sur les mesures de rentrée.
- le protocole 1er degré et la suite...

Ont participé à ce CDEN : Dasen, Préfète, Député Glavany, Fcpe, représentants des maires, Sgen-CFDT, Fsu, Unsa, Cgt, représentants associations complémentaires.

Intervention préalable du Sgen-CFDT

Cette rentrée a été particulièrement rude pour l’ensemble des personnels de l’Education nationale.

Ils sont confrontés entre autres aux nouveaux programmes, à la mise en place de la réforme des collèges, à la finalisation des projets d’école… Toutes ces difficultés ont fait l’objet d’interventions en CAPD et en CTSD, ainsi que d’un courrier. Nous n’y reviendrons pas dans cette instance.

Et puis, il y a les mesures de sécurités liées au terrorisme. Les consignes et protocoles se sont accumulés. Le Sgen-CFDT demande que l’institution préserve les personnels d’école et d’établissement d’une pression sécuritaire excessive et trop décalée de la réalité des établissements.

Sur la rentrée dans le 1er degré

Il est important de redire que le maintien pour cette deuxième rentrée du nombre d’emplois 1er degré dans le département est un élément positif.

A partir de décembre, le département préparera la carte scolaire de septembre 2017. Ce sera la dernière encadrée par le protocole. Elle sera donc elle aussi sans retrait d’emploi budgétaire.

Le dernier Comité de Pilotage du protocole a débattu de la sortie du protocole.

Le Sgen-CFDT est favorable à ce que le département négocie un nouveau protocole ayant pour cadre un maintien de nos moyens et un aménagement négocié de notre tissu scolaire. Cet accord est bien entendu sur le principe. Si un protocole se concrétise, nous donnerons notre avis sur ce texte dans cette même instance.

Nous n’oublions pas que le protocole 2015-2017 a été bâti suite à un vœu voté à l’unanimité dans cette instance, le 23 avril 2014.

« …Pour le département des Hautes-Pyrénées, nous demandons qu’une autre démarche soit mise en œuvre pour l’élaboration de la carte scolaire.

Cela suppose que :

- Pour la rentrée scolaire 2014, le département soit ramené à 0 suppression.

- Pour les trois années suivantes, aucun poste ne soit retiré au département

- Et que soit engagé pendant cette période un travail de fond sur la carte scolaire élaboré avec tous les partenaires… »

Notre département sortait de carte scolaire à -26.5, puis -25 postes.

Nous devons tout faire pour éviter de retomber dans ces suppressions d’emplois mortifères.

 

 

Réponses.

Dasen : dernière année du protocole 2017-2018. Gros travail sur le service public d’éducation. Département pilote sur le plan national.

Glavany : inquiétude pour la suite. Les élus souhaitent que le protocole soit renouvelé. Il faut s’inscrire dans la durée. Le Ministère serait plutôt OK. L’objectif est donc d’aboutir à la signature d’un nouveau protocole triennal avnt la fin de l’année2016. Il y a la loi montagne qui est en préparation ; la partie scolaire est en partie inspirée de notre protocole.

 

ORDRE DU JOUR.

 

1. Ajustements de rentrée 1er degré (idem CTSD)

 

INFOS : en septembre 2016, il y a -66 élèves par rapport à la rentrée 2015.

Ouvertures réalisées à titre provisoire.

  • Bordères élémentaire : +1
  • Lau-Balagnas maternelle : +1 (sera fermé en sept 2017)
  • Aspin : le poste est resté ouvert car les travaux à Ossen ne sont pas terminés.
  • Castelnau-Rivière Basse : + 1 affectation d’un TR pour ouverture d’une 2ème classe.
  • Dispositifs PDMQDC : maintien des 2 demi-postes sur Jean Macé et Voltaire.
  • UEM autisme à Barbazan-Debat : +1 sur moyen supplémentaire national.

Vote sur ces propositions.

A l’unanimité pour.

 

 

Quelques points de la carte scolaire de cette rentrée présentés par le Sgen-CFDT :

 

Suppression du poste de Nansouty de l’hôpital de jour :

· Le besoin d’heures d’enseignement sur Nansouty est avéré : les enseignantes de Beausoleil et d’Esclaride sont amenées à assurer 1 jour semaine à Nansouty pour 12 élèves sur 23 au détriment de la prise en charge des élèves de leur unité.

· Problème à l’Esclaride où il n’y a que 2 jours d’enseignement, la collègue ne peut prendre qu’une heure par semaine chacun des 20 élèves..

Pour nous cette fermeture a été une erreur.

Dasen : la réorganisation est en cours, la convention va être signée.

 

Monléon-Magnoac  : Globalement des engagements ont été tenus au niveau des travaux, mais il y a encore des problèmes non résolus :

-température très élevée dans la 2ème classe (pas de volets).

-le réfectoire sert de dortoir. Il est éloigné de la salle de classe et les petits doivent traverser le gymnase ou passer par l’extérieur pour rejoindre leur classe.

D’autre part, les effectifs sont là :

Cycle 1 : 20

Cycle 2 et 3 du CP au CM2 : 24

 

 

Pour finir, nous vous rappelons les situations remontées par les collègues à cette rentrée pour lesquelles nous avons demandé une ouverture :

Ecole de Loures-Barousse : 129 élèves, donc plus de 25 de moyenne avec un CE1 à 29 et un CM1 à 28.

Les écoles élémentaires de Barbazan-Debat : 105 élèves pour 4 classes dans chacune des 2 écoles.

L’école de JJ Rousseau. Forts effectifs pour une école en REP

Ecole J. Macé de Tarbes : forts effectifs et population en difficulté

2. Le RPI Madiran / Castelnau-R-B.

Dasen : il a été acté. Promesse a été faite aux parents de ne pas déplacer d’élèves cette année. La réflexion sur l’organisation pédagogique sera menée par les équipes enseignantes.

 

Sgen-CFDT : Le RPI que nous allons voter lors de cette séance n’est pour l’instant que virtuel : pour les collègues rien ne change pour cette année

  • Les deux écoles fonctionnent encore à l’identique. Les effectifs de Castelnau RB (34 élèves) obligent à l’affectation d’un moyen provisoire.
  • Les collègues font remonter une opposition à ce RPI de l’ensemble des parents d’élèves. C’est un constat.

Pour ces raisons, nous nous abstiendrons lors du vote.

 

VOTE

Abstention : Sgen-CFDT, Fsu, Cgt

Pour : Se-Unsa (s’était abstenu en CTSD)

 

Carte scolaire 2d degré.

Le Dasen donne au CDEN des informations puisque rien n’est à voter.

 

  • Une rentrée avec globalement -87 élèves
  • Problèmes d’effectifs lourds en lycées (génération 2000)
  • Collège Pyrénées : beaucoup d’élèves du voyage, mais ils sont du secteur.
  • LP : 2 élèves seulement sans solution en septembre. Des places vacantes en hôtellerie, logistique, bâtiment