Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








CR CTSD du 29 septembre 2016

le 29 septembre 2016


- le CTSD 1er degré de rentrée.

CR du CTSD du 29 septembre.

Le Dasen, les IEN de Lourdes Bagnères, Tarbes Ouest, VVA, Lannemezan.

Sgen-CFDT (3), SNuipp (3), Se (2), CGT (1)

Intervention préalable du Sgen-CFDT

Nous vous avons évoqué en CAPD, les difficultés des équipes à cette rentrée dues aux multiples sollicitations et injonctions. Nous ne reviendrons pas dessus puisqu’un courrier intersyndical a fait le point sur cette situation. Votre décision de ne pas accepter de délais supplémentaires pour les projets d’école n’a pas été comprise par la profession.

Pour les directeurs, particulièrement sollicités depuis la rentrée,  on ne peut passer sous silence la disparition quasi générale des personnels soutiens administratifs pour pallier l’augmentation du nombre d’élèves ayant besoin d’un accompagnement. Nous rappelons l’accord passé entre le ministère et une organisation syndicale sur ce point : l’Etat n’a pas respecté sa signature.

La situation devient critique pour certains directeurs. A Bordères, la directrice doit gérer avec une demi-décharge plus de 300 élèves, travail que fait un principal de collège à temps complet avec un secrétariat et une équipe vie scolaire pour souvent moins d’élèves… On arrive au bout de l’exercice, et nous répétons que nous sommes pour une mise à plat du statut de l’école qui n’est plus adapté aux besoins actuels.

 

Ordre du jour.

1. Décisions d’ajustement de rentrée et répartition des emplois.

 

Ouvertures réalisées à titre provisoire.

  • Bordères élémentaire : +1
  • Lau-Balagnas maternelle : +1 (sera fermé en sept 2017)
  • Aspin : le poste est resté ouvert car les travaux à Ossen ne sont pas terminés.
  • Castelnau-Rivière Basse : + 1 affectation d’un TR pour ouverture d’une 2ème classe.
  • Dispositifs PDMQDC : maintien des 2 demi-postes sur Jean Macé et Voltaire.
  • UEM autisme à Barbazan-Debat : +1 sur moyen supplémentaire national.

Vote sur ces propositions.

A l’unanimité pour.

 

 

Les interventions du Sgen-CFDT sur la rentrée :

Sur les emplois à disposition.

Il est important de redire que le maintien pour cette deuxième rentrée du nombre d’emplois 1er degré dans le département est un élément positif.

Toutefois le tableau des emplois annexés montre que de la rentrée 2010 (1043 emplois) à la rentrée 2016 (992 emplois) le département a perdu 51 emplois. Face à cette perte, nous n’en sommes pas à un millier d’élèves en moins...

Sur le différentiel emplois budgétaires / personnels.

C’est une situation générale dans l’académie, il y a un déficit de personnels employables. 

Tous les départements de l’académie cherchent actuellement à faire rentrer des personnels 1er degré : sur les moyens d’y arriver, les informations entre le Rectorat et le ministère ne sont souvent pas les mêmes : LC, contractuels, ineats. Le département a choisi l’option INEAT. Nous y sommes favorables car théoriquement, elle permet d’intégrer des personnels formés et qui attendent, parfois de façon difficile, leur entrée dans le département depuis longtemps.

Au total le département a fait rentrer 44 Equivalent Temps Plein entre INEATS et PES pour 36 départs à la retraite + tous les personnels qui n’ont pas fait la rentrée.

Quelle est la situation actuelle du département ?

 

Réponse du DASEN.

Le département possède 992 postes budgétaires.

Parallèlement, le rectorat calcule que le département dépense chaque mois 997.83 postes budgétaires.

Le département ne va pas engager de contractuels. Il utilise uniquement les INEATS.

Régionalement, la rectrice va sûrement ouvrir la liste complémentaire.

 

Sgen-CFDT

Hôpital de jour :

· Le besoin d’heures d’enseignement sur le centre Nansouty est avéré : les enseignantes de Beausoleil et d’Esclaride sont amenées à assurer 1 jour semaine à Nansouty pour 12 élèves sur 23 au détriment de la prise en charge des élèves de leur unité.

· Problème à l’Esclaride où il n’y a donc plus que 2 jours d’enseignement, la collègue ne peut prendre qu’une heure par semaine chacun des 20 élèves..

Pour nous cette fermeture a été une erreur.

Dasen : je ne reviendrai pas sur ce dossier qui est toujours en cours.

 

Sgen-CFDT

Monléon-Magnoac  : Globalement les engagements sont tenus au niveau des travaux :

-Création d’un bureau de direction.

-Mur mitoyen et porte insonorisés, classe repeinte.

-Achat de matériel (video-projecteur, ordi en cours).

Problèmes non résolus :

-température très élevée dans la 2ème classe (pas de volets).

-le réfectoire sert de dortoir. Il est éloigné de la salle de classe et les petits doivent traverser le gymnase ou passer par l’extérieur pour rejoindre leur classe.

Le maire envisage la construction d’une 2ème classe dans le prolongement du bâtiment. La classe existante servirait de rangement et de dortoir.

Dasen : il connait ces problèmes que la CC doit régler.

 

Sgen-CFDT

Vielle Aure/ St Lary.

Sur ce secteur, globalement, au niveau pédagogique, les retours sont positifs. Par contre, un personnel a du passer d’élémentaire à maternelle sans solution alternative. De plus, on nous remonte des problèmes d’horaires et de transports : horaires inadaptés aux parents d’élèves et sans garderie et transports non assurés pour un village (Camparan) et pour certains élèves sur la navette Vielle/St Lary.

Dasen : est au courant des problèmes évoqués (courrier reçu). Il s’en occupe.

 

Sgen-CFDT.

Castelnau Rivière Basse.

Le RPI avec Madiran n’est que virtuel : pour les collègues rien ne change pour cette année

  • Pas de restructuration pédagogique pertinente
  • Pas de déplacements d’élèves.
  • Les deux écoles fonctionnent encore à l’identique. Les effectifs de Castelnau RB (34 élèves) obligent à l’affectation d’un moyen provisoire.
  • Les collègues font remonter une opposition à ce RPI de l’ensemble des parents d’élèves. C’est un constat.

Dasen : Le RPI Madiran / Castelnau-R-B a été acté. Promesse a été faite aux parents de ne pas déplacer d’élèves cette année. La réflexion sur l’organisation pédagogique sera menée par les équipes enseignantes.

 

Vote sur la création du RPI : ABSTENTION à l’unanimité.

 

 

Mérilheu : 16 élèves. 4 CM2 (1 entrée en sept 2017).  Il faut savoir si Mérilheu fait maintenant définitivement partie des écoles à classe unique du département, ou si un projet de regroupement est envisagé.

Dasen : en réflexion. Pas de solution actuellement.

 

Sgen-CFDT.

Le poste Conseiller pédagogique d’occitan : quel actualité, puisque nous ne l’avons pas vu dans les documents des postes à profil.

Dasen : pas de candidat. Appel va être fait à nouveau parmi les titulaires du concours OC.

 

Sgen-CFDT

Pour finir, nous vous rappelons les situations remontées par les collègues à cette rentrée :

 

  • Ecole de Loures-Barousse : 129 élèves, donc plus de 25 de moyenne avec un CE1 à 29 et un CM1 à 28.

 

  • Les écoles élémentaires de Barbazan-Debat : 105 élèves pour 4 classes dans chacune des 2 écoles.

 

  • L’école de JJ Rousseau avec un CM2 à 26 et une moyenne supérieure à 24

 

  • Un autre point, déjà mis en avant depuis plusieurs année : l’école Jean Macé.

L’effectif global de l’école est maintenant de 97 élèves inscrits pour 4 classes (25élèves par classe).

 

11 enfants de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV)

17 enfants allophones primo-arrivants (moins de 2 ans)

27 enfants dont les familles ne parlent pas français.

De plus certaines classes concentrent les difficultés :

CP/CE1 : 5 EFIV + 3 allophones primo-arrivants

CM2 : 1 EFIV + 9 allophones primo-arrivants

Dasen  : dans le cadre du protocole, la situation des écoles de Tarbes fera l’objet d’une réunion avec tous les partenaires de l’école. première réunion le mardi 18 octobre à 18 h.

 

  • CPC Tarbes-Est : Le poste va être proposé par la hiérarchie à un TR Brigade.

 

2. Modifications d’horaire pour les écoles d’Ayros-Arbouix, de Boô-Silhen, d’Uglas et d’Escaunets.

Le Dasen a précisé que ces changements d’horaires le sont à la demande des conseils d’Ecole et des communes.

Vote sur ces propositions.

A l’unanimité pour.

 

Sgen-CFDT.

Nous demandons qu’un point soit fait sur les problèmes occasionnés par la fermeture de la route de Luz du 3 au 7 octobre.

Dasen : une solution a été trouvée au cas par cas pour chaque personnel et pour les élèves. Si problème, contacter la circo.