Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








Après les élections européennes du 25 avril : il faut redonner un projet à l’Europe

le 28 mai 2014


- Le résultat des élections européennes de dimanche traduit brutalement les effets des différentes crises qui sèment le doute et désorientent de nombreux citoyens, dans notre pays comme ailleurs en Europe...
- Sondage de l’Huma sur le vote des sympathisants à un syndicat...


De nombreux électeurs se sont abstenus ou ont voté en faveur d’un parti qui prône le repli sur soi, la discrimination, la xénophobie et qui oppose les citoyens, les salariés, les uns aux autres.

L’abstention élevée et la poussée du vote Front national illustrent la défiance de nos concitoyens vis-à-vis des institutions, du politique et de l’Europe.

Ce vote est la conséquence d’un projet européen en panne, qui n’offre plus de perspectives de croissance et de progrès partagés.

La CFDT réaffirme que nous avons besoin de davantage et de « mieux » d’Europe : une Europe plus sociale, qui relève les défis d’avenir en engageant une nouvelle croissance et un nouveau mode de développement ; une Europe plus démocratique, qui donne davantage de place aux citoyens et au dialogue social.

C’est pourquoi, la CFDT, avec la Confédération européenne des syndicats, défend le projet d’un plan d’investissement européen ambitieux pour la création d’emplois de qualité.

L’Europe est le seul espace pertinent pour permettre à notre pays de peser dans le cadre de la mondialisation. Mais l’Union européenne doit se rapprocher des peuples et répondre à leurs aspirations en offrant un cadre social, économique, fiscal, écologique et démocratique rénové.

 

Ce vote est aussi la conséquence du manque de visibilité des résultats dans notre pays sur le front de l’emploi et de la lutte contre les inégalités.

 

Face à cette situation, le rôle du syndicalisme est plus que jamais d’être présent auprès des salariés, de répondre à leurs préoccupations et d’apporter des résultats concrets et du progrès social pour tous, de la cohésion sociale et du vivre-ensemble.

 

De tout temps attachée à la démocratie et au dialogue social, la CFDT rejette toutes les attitudes extrémistes et fait du progrès social son cap.

 

 

 Déclaration de la Commission Exécutive de la CFDT

 

SONDAGE DE L’HUMA SUR LE VOTE DES SYMPATHISANTS A UN SYNDICAT.

Les Français proches d’un syndicat ont moins voté pour le Front national que l’ensemble de la population, lors des élections européennes le 25 mai, souligne un sondage Ifop pour "L’Humanité" publié mercredi 28 mai.

Le vote FN chez les sympathisants syndicaux

Proche d’aucun syndicat

CGT

CFDT

FO

SUD

UNSA

CGC

CFTC

 

22 %

17 %

33 %

27 %

29 %

29 %

29 %

34 %

L’abstention chez les sympathisants syndicaux

Proche d’aucun syndicat

CGT

CFDT

FO

SUD

UNSA

CGC

CFTC

 

52 %

45 %

61 %

57 %

 

 

 

69 %

Le vote Front de Gauche chez les sympathisants syndicaux

Proche d’aucun syndicat

CGT

CFDT

FO

SUD

UNSA

CGC

CFTC

 

30 %

3 %

11 %

17 %

 

 

 

 

Le vote PS chez les sympathisants syndicaux

Proche d’aucun syndicat

CGT

CFDT

FO

SUD

UNSA

CGC

CFTC

 

19 %

29 %

15 %

19 %

 

 

 

 

Le vote EELV chez les sympathisants syndicaux

Proche d’aucun syndicat

CGT

CFDT

FO

SUD

UNSA

CGC

CFTC

 

6 %

9 %

13 %

17 %

 

 

 

 

Le vote Modem chez les sympathisants syndicaux

Proche d’aucun syndicat

CGT

CFDT

FO

SUD

UNSA

CGC

CFTC

 

4 %

16 %

1 %

 

 

 

 

 

Le vote UMP chez les sympathisants syndicaux

Proche d’aucun syndicat

CGT

CFDT

FO

SUD

UNSA

CGC

CFTC

 

3 %

9 %

8 %

2 %

 

 

 

 

Sondage réalisé en ligne le 25 mai 2014 auprès d’un échantillon de 3.373 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 3.546 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.