Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Syndicat Général de l'Education Nationale

Sgen-CFDT Hautes-Pyrénées

Eth sindicat de nosta








Le budget 2014 de l’Education nationale

le 27 septembre 2013


- des créations de postes
- une baisse qui continue pour les budgets de fonctionnement
- détail du budget

 

Le budget 2014.

 

 

 

 

 

Ce que prévoit la loi de finance.

 

 

En bloc

 

 

Globalement : -2 144 postes de fonctionnaires

 

 

La dette : 95% du PIB en 2014 (93% en 2013).

 

 

 

 

 

Le ministère de l’Education nationale

 

 

L’un des seuls ministères « protégé »

 

Budget en hausse de 1,19% passant à 63.4 milliards.

Les hausses : les postes…

Les baisses : les budgets de fonctionnement (entre 3 % et 5 % selon les services). Cette baisse touchera tous les postes : les rectorats doivent partir à la chasse (volume d’achats, parc immobilier, location, frais de structure, frais de déplacement, budgets pédagogiques…). La baisse étant déjà très importante en 2011, 2012 et 2013…que va-t-il rester ?

 

 

Les postes 

 

 

Rappels : Engagement présidentiel : + 60 000 emplois (54 000 Education nationale, 5 000 Sup., 1000 Enseignement agricole)

2012 et 2013 : 21 911 créations

 

 

2014 : les créations 

 

* 8804 postes (Equivalent temps Plein)

 

§ 8064 emplois d’enseignants. 21 723 emplois de stagiaires à plein temps sont ouverts. Ces nouveaux enseignants enseignent à mi temps et donc l’effort réel est de 10 247 emplois dont il faut défalquer 2183 postes correspondant à la décharge des stagiaires 2013. On arrive ainsi à 8064 nouveaux postes d’enseignants. 

 

§ 350 emplois d’AVS

§ 150 emplois de personnels médicaux sociaux

§ 240 emplois d’enseignants

 

* + 6000 emplois avenir professeur s’ajoutant aux 10 000 EAP ouverts en 2013.

 

Répartition des 10 247 d’emplois.

 

* 4000 emplois dans le primaire (3 046 au budget 2013) qui seront consacrés :

o au dispositif "plus de maîtres que de classes"

 

o à la scolarisation des enfants de moins de 3 ans

 

o ainsi qu’à l’amélioration de l’accueil des élèves (accompagnement de l’évolution démographique et rééquilibrage territorial)

* 4 800 postes seront ouverts dans le secondaire : les moyens nouveaux (stagiaires, enseignants, CPE)

o seront ciblés sur les collèges et les lycées en difficulté et sur les territoires où l’évolution démographique le nécessite

o permettront également, comme pour le premier degré, un rééquilibrage territorial lorsque cela apparaît nécessaire

 

 

 

 

Le budget 2014 prévoit également le financement des mesures de revalorisation du métier enseignant dans le premier degré :

 

  • la montée en charge de l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE)
  • l’augmentation des possibilités d’accès au grade de professeur des écoles hors classe.

 

 

 

 

10 000 contrats aidés seront recrutés pour assister les directeurs d’écoles dans des tâches administratives et éducatives.

 

 

 

 

 

Les mesures en faveur des élèves en situation de handicap

 

  • la création de 350 postes d’auxiliaires de vie scolaire à la rentrée 2014
  • dès 2014, un contrat à durée indéterminée sera proposé aux 2 800 auxiliaires de vie scolaire en contrat depuis 6 ans ; cette CDIsation participe de l’amélioration de la qualité de l’accompagnement des élèves par la reconnaissance et la valorisation du métier d’AVS
  • la couverture des besoins d’accompagnement individuel via les 8 000 contrats aidés recrutés à partir de la rentrée 2013 et en 2014 pour une durée de 24 mois
  • un effort spécifique en matière de formation de ces nouveaux personnels avec la mobilisation d’une enveloppe exceptionnelle pour la mise en œuvre d’actions de formation sur 2013 et 2014

 

Accès au site du ministère